Close

Une franche et sympathique comédie

24 Oct Publié par dans Cinéma | Commentaires

Le sens de la fête, un film d’Eric Toledano et Olivier Nakache

Si vous souhaitez un vrai moment de détente, et franchement comment refuser aujourd’hui une telle proposition, courez voir Le sens de la fête. Là vous attendent les compères Toledano et Nakache et l’un des grands comédiens du cinéma français : Jean-Pierre Bacri.

Irremplaçable Jean-Pierre Bacri

Ils vous invitent à les suivre lors de la préparation d’un mariage plutôt haut de gamme dans une demeure du 17ème siècle, le château de Courances. Jean-Pierre Bacri, alias Max, le maître de cérémonie, se doit de remplir un cahier des charges très précis. Pour ce faire il a réuni une brigade, parmi laquelle bon nombre de ses amis. Mais tout ne va pas se passer comme prévu, d’autant que Max tente de gérer en même temps un divorce compliqué.

 L’avalanche des catastrophes n’a d’équivalent que la cascade de gags et de bons mots que les réalisateurs ont convoquées dans cette comédie menée à un train d’enfer. Ils se sont aussi entourés d’une pléiade de comédiens absolument épatants chacun dans leur rôle, aussi secondaire soit-il. Il en est ainsi de Jean-Paul Rouve, photographe officiel dépassé par les téléphones portables, Gilles Lellouche, DJ d’occasion qui a pour principe de faire tourner les serviettes, Vincent Macaigne, extra qui s’infiltre dans le mariage car amoureux transit de…la mariée, Eye Aïdara, sous-chef trépidante de dynamisme, Suzanne Clément, Alban Ivanov, Hélène Vincent (toujours aussi juste), Kevin Azaïs… et Jean-Pierre Bacri, hilarant et pathétique dans son bégaiement et ses regards de chien perdu. Le bonheur de rire à gorge déployée !

Robert Pénavayre

.

Partager : Facebook Twitter Email

 


Robert Pénavayre Plus d'articles de