Close

L’ouverture de la saison symphonique de l’Orchestre national du Capitole

14 Sep Publié par dans Musique classique | Commentaires

En partenariat avec le festival international Piano aux Jacobins, la phalange symphonique toulousaine inaugure sa nouvelle saison en invitant la grande pianiste russe Elisabeth Leonskaja. Ce 20 septembre prochain, l’orchestre placé sous la direction de Tugan Sokhiev jouera l’ouverture de l’opéra Don Giovanni de Mozart et la 9ème symphonie de Chostakovitch. Il accompagnera en outre Elisabeth Leonskaja dans le 3ème concerto pour piano et orchestre de Beethoven.

Depuis plusieurs dizaines d’années, Elisabeth Leonskaja compte parmi les pianistes les plus célébrées, les plus recherchées de notre époque. Née d’une famille russe à Tbilissi en Géorgie, elle donna ses premiers concerts à l’âge de 11 ans. Son talent peu commun lui ouvrit les portes du Conservatoire de Moscou. Alors qu’elle y était encore étudiante, elle gagna des prix aux concours internationaux de renom : Enesco, Marguerite Long et Reine Elisabeth.

L’évolution musicale d’Elisabeth Leonskaja a été marquée par sa coopération avec le grand Sviatoslav Richter. En 1978, elle quitta l’Union Soviétique pour s’établir à Vienne.

Elisabeth Leonskaja a joué en soliste avec pratiquement tous les orchestres de premier plan comme les New York, Los Angeles, London and Royal Philharmonic Orchestras, Cleveland, Tonhalle Zurich, Philharmonique de Berlin, Gewandhaus Leipzig, les orchestres de radio BBC, Hambourg, Cologne et Munich sous la direction des grands chefs comme Kurt Masur, Sir Colin Davis, Christoph Eschenbach, Christoph von Dohnany, Kurt Sanderling, Maris Jansons ou Yuri Temirkanov.

Au cours de ses précédentes et nombreuses apparitions toulousaines des liens étroits se sont tissés entre Elisabeth Leonskaja, l’Orchestre national du Capitole et son directeur musical Tugan Sokhiev. La prestigieuse pianiste évoquait récemment au cours d’une récente interview accordée à Classictoulouse : « … le magnifique accompagnement apporté par l’Orchestre (l’expérience de l’opéra !), et par-dessus tout ma rencontre avec Tugan Sokhiev, l’un de mes chefs d’orchestre favoris. » Elisabeth Leonskaja a choisi de réaliser à Toulouse l’enregistrement CD d’une intégrale des concertos pour piano et orchestre de Beethoven. La captation de ces cinq chefs-d’œuvre aura lieu en public à la Halle aux Grains tout au long de la saison. Les habitués des concerts retrouveront donc régulièrement la grande pianiste en compagnie de l’ONCT et de Tugan Sokhiev.

Le Concerto pour piano et orchestre n° 3 en ut mineur, op. 37 a été composé par Beethoven juste après l’épisode tragique du Testament de Heiligenstadt et la tentation de suicide due au caractère irrémédiable de sa surdité. Contemporaine de 3ème symphonie, la partition, qui s’éloigne du style mozartien des deux précédents concertos, a été créée le 5 avril 1803, Beethoven tenant la partie soliste.

L’interprétation très attendue de ce concerto sera précédée de celle de l’ouverture de l’opéra Don Giovanni, de Mozart, dont le romantisme naissant ouvre la voie à la révolution beethovénienne. Elle sera suivie de l’exécution de l’une des partitions les plus atypiques de Dimitri Chostakovitch, sa Neuvième Symphonie en mi bémol majeur. Cette œuvre fut créée le 5 novembre 1945 à Leningrad et provoqua la colère de Staline qui s’attendait à une apothéose et avait même demandé que la pièce fût dans le style de la Neuvième Symphonie de Beethoven. Après les monuments sonores des Septième et Huitième Symphonies, musiques ancrées dans la souffrance d’un peuple et les horreurs de la guerre, cette Neuvième ressemble une provocation. Chostakovitch lui-même déclara à son propos : « C’est une petite pièce très joyeuse. Les musiciens adoreront la jouer, et les critiques se délecteront à la dénigrer » ! Elle se veut énigmatique, très courte, moins d’une demi-heure, et se compose de cinq mouvements, les trois derniers étant enchaînés. Certains commentateurs retrouvent ici des références au classicisme de Bach, Haydn et Mozart.

Notez bien que ce concert sera diffusé en live par medici.tv et disponible en replay pendant 6 mois.

 Serge Chauzy
une chronique de ClassicToulouse


Festival International Piano aux Jacobins

Réservations  : 05 61 22 40 05

Mail : contact@pianojacobins.com

Orchestre National du Capitole

Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de