Close

Les avez-vous vus ?

08 Sep Publié par dans Cinéma | Commentaires
À partir du 12 septembre, la Cinémathèque de Toulouse propose un cycle intitulé «Les films qu’il faut avoir vus» et c’est en effet immanquable.

Le Septième Sceau d’Ingmar Bergman

Bien sûr, le goût du cinéma est affaire de vagabondage, de genres et d’auteurs de prédilection. On peut prendre plus de plaisir avec le film d’un petit maître ou d’un honnête artisan, une série B ou une série Z qu’avec un soit-disant «chef-d’œuvre». Cependant, il y a des incontournables, des œuvres qui ont changé le cinéma, qui ont été des matrices et qui demeurent des références. On les aime ou on ne les aime pas, mais sans eux il nous manque des clés pour comprendre le septième art. Ce sont «les films qu’il faut avoir vus». Cela tombe bien, c’est l’intitulé d’un cycle que propose la Cinémathèque à partir du 12 septembre et tout au long du mois.

Voyage à travers le cinéma

Et l’annonce n’est pas mensongère puisque l’on pourra voir ou revoir L’Aurore de F.W. Murnau, L’Ange bleu de Josef von Sternberg, La Règle du jeu de Jean Renoir, Le Jour se lève de Marcel Carné, ≈ de Vittorio de Sica (peut-être la plus pure expression du néoréalisme), Le Septième Sceau d’Ingmar Bergman, Le Voyeur de Michael Powell, Il était une fois dans l’Ouest de Sergio Leone, Meurtre d’un bookmaker chinois de John Cassavetes ou A nos amours de Maurice Pialat.

Le Voleur de bicyclette

De Robert Bresson, nous n’aurions pas choisi Au hasard Balthazar tandis qu’un film de Kurosawa ou de Mizoguchi aurait mieux reflété le génie du cinéma japonais que La Porte de l’enfer de Teinosuke Kinugasa. Plus surprenantes encore sont les présences de Les Nains aussi ont commencé petits de Werner Herzog et de Sans soleil de Chris Marker, mais ne chipotons pas. Il y a dans cette programmation quelques-unes des scènes, des répliques, des interprétations, des musiques qui ont marqué l’histoire du cinéma. Ne les manquez pas.

Christian Authier
Un Article de l’Opinion Indépendante


Cinémathèque de Toulouse

Partager : Facebook Twitter Email

 


Christian Authier Plus d'articles de