Close

Un suspense à la limite du soutenable

03 Sep Publié par dans Cinéma | Commentaires

Seven Sisters, un film de Tommy Wirkola

Pour son dernier opus, le réalisateur norvégien nous plonge dans une fiction qui, de fait, donne le frisson tant les sujets abordés nous paraissent malheureusement trop actuels. Où il est question de notre bonne vieille planète d’ici une cinquantaine d’années.

Noomi Rapace

La surpopulation sévit d’autant plus que les ressources agricoles ne doivent de satisfaire l’appétit humain que grâce à des rendements issus tout droit de mutations génétiques. Résultat immédiat sur l’Homme, le nombre de quintuplés, de sextuplés et même de septuplés a cru de manière exponentielle alors que la politique de l’enfant unique règne de manière drastique. A partir du second enfant, celui-ci et les autres éventuels, sont retirés à leurs parents et cryogénisés en attendant des jours meilleurs. A la tête de tout cela sévit l’omnipotente Nicolette Cayman (saisissante Glenn Close). Mais voilà, un docteur moins fou que les autres n’a pas déclaré la naissance de sept petites jumelles dans la famille Settman, une naissance qui a valu à la maman de rendre son dernier soupir. C’est donc Terrence (Willem Dafoe, toujours épatant), le grand-père, qui a dû trouver un subterfuge. En apparence simple, il s’avère un jour compliqué. Chacune porte le nom d’un jour : Lundi, Mardi, etc. Et chacune sort le jour correspondant de la semaine. Aujourd’hui elles ont trente ans et des personnalités bien affirmées. Terrence a disparu et elles vivent comme elles peuvent cet étrange cache-cache avec les autorités de contrôle qui pullulent dans les rues. Un grain de sable survient. Un soir, Lundi ne rentre pas. En désespoir de cause et malgré le danger inhérent à l’aventure, Mardi part à sa recherche. La suite réserve bien des surprises, sans compter le coup de théâtre final qu’il est vraiment difficile d’anticiper. Un formidable suspense porté par l’interprète unique des sept sœurs : Noomi Rapace .

Bien sûr omniprésente à l’écran, elle sait donner à chacune des jumelles une vraie identité. Ce qui n’est pas un mince exploit. Le montage est particulièrement virtuose et les prises de vue plus qu’habiles. Quant au suspense et aux décharges d’adrénaline, faites confiance à Tommy Wirkola pour vous en injecter une dose massive. En somme, et derrière une réflexion qui ne peut nous être étrangère sur les ressources naturelles de la Terre, un excellent thriller.

Robert Pénavayre

Seven Sisters
Réalisateur : Tommy Wirkola
Avec : Noomi Rapace, Willem Dafoe, Glenn Close…

.


Noomi Rapace – A jamais Lisbeth Salander

Cette jeune actrice suédoise, mâtinée de sang latin (son père était chanteur de flamenco), fait ses débuts dans un rôle muet en 1986. Elle a alors sept ans. Le théâtre, la télévision puis le cinéma vont vite repérer ce tempérament explosif. Cependant Noomi devra attendre 2009 pour voir sa carrière littéralement propulsée sur les devants de la rampe à la suite de son rôle de Lisbeth Salander dans la trilogie Millenium. Un succès et une reconnaissance planétaires !  Depuis, les plus grands studios chérissent sa collaboration et les tournages s’enchaînent à une vitesse à peine croyable. Plus de 20 films en 10 ans !

Partager : Facebook Twitter Email

 


Robert Pénavayre Plus d'articles de