Close

Amélie Nothomb fait sa rentrée

27 Août Publié par dans Littérature | Commentaires

Fidèle au rendez-vous Amélie Nothomb publie chez Albin Michel Frappe-toi le cœur, un opus vif et tranchant à glisser dans son cartable.

©Jean-Baptiste Mondino

En effet, la rentrée littéraire ne serait pas la rentrée littéraire sans l’inconditionnel Nothomb pour se faufiler parmi les nombreux livres à paraître. Cette année, Frappe-toi le cœur peut se hisser en haut de la pile tel un grand qui n’a peur de personne.

Miroir… Mon beau miroir… Dis-moi qui est la plus belle ?

Pour son 26ème roman, Amélie Nothomb place au centre de son intrigue la relation mère-fille, mais aussi et surtout la tragédie de la jalousie qui dévore.

Marie est une jeune provinciale d’une beauté ravageuse qui suscite admiration chez certains et jalousie chez d’autres. Loin de s’en offusquer, la jeune fille aime attiser le regard et surtout la convoitise. Faire des envieux tel est son aire de jeu de prédilection et la belle y réussi avec brio. Pour parfaire son tableau de perfection elle convole avec Olivier, le plus beau et bien évidemment le plus courtisé.

Le conte fantastique pourrait se poursuivre à l’avenant or Marie tombe enceinte et son univers s’écroule. Qui plus est la petite Diane qu’elle met au monde est juste parfaite. Diane devient à son tour l’objet d’une admiration sans borne reléguant sa mère au second plan. Et ceci Marie ne pourra pas le supporter. La jalousie fait place et écrase tout.

Diane, enfant précoce, remarque cette haine inexplicable et n’aura de cesse de vouloir être aimé par sa déesse démoniaque. Déesse qui n’est pas dépourvue d’amour car les deux enfants qui suivront Diane seront eux l’objet de l’affection de leur mère. Surtout la petite dernière Célia qui est littéralement dévorée par l’amour maternel et ceci sous les yeux horrifiés de Diane.

Diane abdique et part se réfugier chez les grands-parents. Cette désertion ne fera pas même sourciller la mère.

Dès lors, nous suivrons les pas de Diane qui cherchera à exister d’abord dans le regard d’Elisabeth, charmante jeune fille qui s’aura écouter son secret, puis Olivia, professeur à l’université de médecine qui la prendra sous son aile. Ou est-ce plutôt le contraire ?

D’en dévoilons pas trop, mais rappelons surtout que comme souvent chez Nothomb les choses ne sont jamais si simples que cela, que les sentiments monstrueux jettent un voile pudique sur les amours les plus belles, et que les apparences cachent bien des ombres qui peuvent vous aspirer dans une intrigue vertigineuse.

Une plume aiguisée qui grince mais qui régale

Il serait bien trop facile de résumer ce livre par une simple histoire dramatique entre une mère et une fille. Ici les personnages nous ouvrent leur âme pour nous montrer le meilleur comme le pire. Et le pire ne serait-il pas la jalousie ? Ce sentiment qui déforme, rend laid et stupide ?

On retrouve Amélie Nothomb comme on l’aime, caustique, lucide et juste. Pas de fausses notes, pas de fioritures indigestes. L’auteur vise juste et au cœur de l’essentiel. Point de détour pour montrer la médiocrité de l’humain lorsqu’il est régi par son égocentrisme.

Quoi qu’il en soit, Si Frappe-toi le cœur met en scène la jalousie destructrice, il n’est nul besoin de jalouser l’auteur de ce conte machiavélique que nul ne peut imiter. Les fidèles retrouveront les leitmotivs chers à Amélie Nothomb qui en 25 ans aura composé une symphonie enivrante menée à la baguette par la Dame de cet univers à découvrir et redécouvrir.

Sylvie V.

Frappe-toi le cœur, Amélie Nothomb, Albin Michel.

http://www.albin-michel.fr/auteurs/amelie-nothomb-17920

 

Amélie Nothomb présente son roman

 

Partager : Facebook Twitter Email

 


Sylvie Vaz Plus d'articles de