Close

Cinéma, cinémas

15 Août Publié par dans Littérature | Commentaires
Michèle Halberstadt se souvient de ses rencontres dans les années 80 avec quelques-unes des icônes de l’ancien et du nouvel Hollywood.

«Durant plus de quinze ans, j’ai rencontré des cinéastes, des acteurs, des actrices, des écrivains, des musiciens. Il m’en reste des impressions, des souvenirs», annonce Michèle Halberstadt, journaliste devenue productrice de cinéma et romancière en avant-propos de son livre. De ses débuts sur Radio 7 au magazine Première dont elle devint rédactrice en chef, elle a ainsi interrogé gens de toutes sortes. Nous sommes dans les années 80, Internet et les réseaux sociaux n’existent pas, le monde paraît alors à portée de main, le voyeurisme des uns et la paranoïa des autres n’ont pas encore figé les rapports humains.

Cela défile donc devant le micro, le nagra ou le carnet de cette jeune femme parfois intrépide, souvent intimidée. Interroger Sagan ou Modiano forme la jeunesse, rencontrer Randy Newman ou Quincy Jones est un privilège dont d’autres qu’elle n’auraient pas eu conscience. Évidemment, le cinéma se taille la part du lion dans ces «Je me souviens». Voici Isabelle Adjani, Robert De Niro, Coppola, Pialat, Dennis Hopper ou Jack Nicholson. On prend un New York / Paris aux côtés de Joseph Mankiewicz, Audrey Hepburn répond au téléphone, le récit d’une journée de tournage sur Le Roi Lear de Godard vaut le détour…

La présence de David Lean dans Brèves rencontres ne surprend guère (ne réalisa-t-il pas en 1945 un inoubliable Brève Rencontre ?), mais les pages consacrées à Kubrick sont sidérantes. On lit ces instantanés avec un plaisir mâtiné de regrets. La nostalgie s’invite, et pas seulement à cause de l’évocation du journaliste et chroniqueur Jean-Michel Gravier, trop tôt disparu. Quelque chose s’est perdu en route. Une légèreté qui fait le prix du livre de Michèle Halberstadt.

Christian Authier
Un Article de l’Opinion Indépendante

Brèves rencontres, Albin Michel, 215 p.

Partager : Facebook Twitter Email

 


Christian Authier Plus d'articles de