Close

Nous n’en sommes plus très loin…

20 Juil Publié par dans Cinéma | Commentaires

The Circle, un film de James Ponsoldt

Un sujet en or pour un film peu convaincant. C’est en définitive ce que l’on peut retenir du dernier opus de ce réalisateur. Le sujet, James Ponsoldt l’a emprunté au roman éponyme de Dave Eggers (2013). Où il est question d’une firme, américaine bien sûr, dont le gourou et PDG, Eamon Bailey (Tom Hanks, un peu limite sur le coup), est un mélange des pires dérives d’internet.

Tom Hanks (Eamon Bailey)

Son ambition : contrôler le monde au travers de minuscules caméras disséminées à travers toute la planète. Contrôler a pour cet homme une résonnance en écho : espionner et prendre le pouvoir sur l’être humain. Il vient d’embaucher Mae, jeune femme en apparence timide mais virtuose face à un écran.

Tellement déterminée qu’elle finit par souffler à Eamon différentes utilisations de ses caméras qui dépassent largement le domaine de la légalité. Elle s’expose même à une expérience, celle de la transparence totale. Et devient derechef l’icône de cette Silicon Valley qui ne veut pas dire son nom. L’élève va-t-il dépasser le maître ? Jusqu’où peut-on aller en la matière ? Qui peut définir la frontière entre vie publique et vie privée ? Voilà pour un sujet en or.

Hélas, le réalisateur, un distribuant Emma Watson (Mae) n’a pas eu la main heureuse, pas plus qu’en écrivant le scénario, celui-ci manquant d’approfondir les personnages. Dommage car ce film aurait pu être une œuvre de salubrité publique. Il n’est que de se souvenir de la devise de The Circle : Savoir est une arme. Tout savoir est l’arme absolue. Avis aux fans de réseaux sociaux !

Robert Pénavayre

 

Partager : Facebook Twitter Email

 


Robert Pénavayre Plus d'articles de