Close

Portraits d’Instagramers #26 : @annima.fr

07 Juil Publié par dans Médias, Photo, Portraits | Commentaires

Durant plusieurs semaines, nous allons vous faire découvrir certains amateurs de photos, faisant partager leur expérience dans une communauté très active numériquement : les Instagramers, les plus toulousains d’entre eux étant mis si souvent en lumière par @igerstoulouse. Utilisant l’application mobile Instagram (d’où leur nom), le but est de redécouvrir Toulouse par leurs yeux de photographes, mais aussi de découvrir plus en avant qui ils sont, et quels rapports ils entretiennent avec l’art, avec Toulouse et avec la vie même.

Découvrons le point de vue très naturel et vivant d’@annima.fr (du nom de son blog que je vous invite à aller voir), professeur de 37 ans enseignant la S.V.T en classe préparatoire :

D.V :  Quel est ton quartier toulousain favoris, et pourquoi ?

@annima.fr (A) : J’habite à Pouvourville, un quartier choisi il y a une douzaine d’années pour son côté village, tout en étant à Toulouse. A ce moment-là, on traversait des champs de blés et de coquelicots pour arriver sur la colline! Aujourd’hui, les immeubles ont remplacé les champs, mais l’esprit de village demeure encore (pour combien de temps?). Vivre juste à côté de la zone verte de Pech David, c’est comme avoir un immense jardin sans avoir à l’entretenir! J’ai grandi à la campagne, j’ai besoin de vert autour de moi. En même temps, j’adore aller au centre-ville, admirer l’architecture des immeubles toulousains, la douce couleur de la brique et profiter de l’offre culturelle pléthorique. J’aurais du mal à vivre loin de cette activité, mais je ne serais pas bien non plus dans l’hypercentre. Et puis les amateurs de couchers de soleil savent que la lumière du soir est belle sur les coteaux!

Le ciel de Pouvourville

D.V : Tu es beaucoup inspirée par la faune et la flore. Pourquoi cela, quand bien même Toulouse offre une urbanité particulièrement développée ?

A : Je suis biologiste, la vie me fascine, sous toutes ses formes. Bien que sensible à l’urbanisme, aux aménagements, à l’architecture, je ne sais pas retransmettre en image ce que j’y vois comme je le fais avec la nature. Lors de chaque sortie avec les @igers, j’apprends beaucoup, parce que certains ont un regard affûté dans ce domaine. Les sorties proposées mènent souvent nos pas là où je ne serais pas allée seule.

« La vie me fascine »

D.V : Tes photos semblent toujours raconter quelque chose, la légende aidant souvent ! Vois-tu ta pratique comme un art ou comme un exercice culturel ?

A : Alors là, je ne sais pas du tout! J’y vois du plaisir. Celui de vivre de beaux moments, celui de saisir les images, de créer, d’apporter un regard et celui des les partager. On est sans doute plus près de l’art que de l’exercice culturel, bien que je ne me sois jamais dit que je faisais de l’art!

D.V : Chaque semaine, on découvre une photo grâce son artiste. Peux-tu nous parler de celle-ci ?

La photo de la semaine

A : Cette photo, c’est tout de que j’aime: découvrir le monde, se sentir minuscule face à la puissance de la nature et, grâce à la photo, pouvoir fixer ce moment de la découverte. Il n’y a pas de recherche artistique là c’est vrai, on est peut être davantage dans le reportage. Je voyage beaucoup, mais l’émerveillement que j’ai ressenti en arrivant à Iguaçu (côté brésilien, ici) restera un moment très fort.

D.V : Tu fais partie de la communauté d’@igersToulouse. Comment peuvent-ils, selon toi, encore s’améliorer aujourd’hui ?

A : Le groupe est très dynamique, attentif à chacun, les sorties proposées sont nombreuses et diverses. Pouvoir se rencontrer autour d’une passion commune, échanger sur la photo mais aussi sur la vie et le quotidien de chacun a plus de sens que d’être tout seul derrière son smartphone ou son appareil photo. Les @igers savent tisser du lien, c’est formidable! Je crois qu’ils n’ont pas besoin de moi pour avoir des idées créatives ou des pistes d’amélioration!

D.V : Enfin, pourquoi la photographie ?

A : J’ai choisi les sciences pour mon métier, mais au fond, je suis une artiste ratée *rires*… la musique, la calligraphie et la photographie me permettent de m’exprimer différemment. La photo est venue au fil de mes voyages, avec l’envie de partager avec mes amis mes souvenirs. De là est né mon blog, puis ma participation à Instagram. Participer à la communauté @IgersToulouse est un vrai booster de créativité.

Les voyages aussi sont un booster de créativité.

Nous remercions annima.fr pour nous avoir partagé sa passion, entre chaleur et froideur, nature et urbanisme. Comme d’habitude, retrouvez l’ensemble de sa galerie en cliquant sur la photo ci-dessous :

La galerie d’@annima.fr

Laissons ici la nature reprendre ses droits, et retrouvons nous très bientôt pour une nouvelle rencontre.

David Vacher


Portraits d’Instagramers #1 : @Coralietlse#2 : @j.solal#3 : @clefmenthe_in#4 : @julietteveutdusoleil, #5 : @photog_raphy31#6 : @ry4n_31, #7 : @y.vigourel,  #8 : @julio.flo, #9 : @manondez

Portraits de ManIgers 1/6 : @veroniqueacerbis
Portraits de ManIgers 2/6 : @arinyx
Portraits de ManIgers 3/6 : @caumique
Portraits de ManIgers 4/6 : @juanitographe
Portraits de ManIgers 5/6 : @toulouz_1
Portraits de ManIgers 6/6 : @veryfabulousfab

Portraits d’Instagramers #11 : @Claireclemz#12 : @will_tm#13 : @jacadit#14 : @remysirieix#15 : @guitch#16 : @Bilna_31#17 : @Rowanlacey#18 : @walex_mtb#19 : @winyde

Portraits de Partenaires 1/3 : Le TFC
Portraits de Partenaires 2/3 : L’Office de Tourisme de Toulouse
Portraits de Partenaires 3/3 : Ax 3 Domaines

Portraits d’Instagramers #21 : @peter_ostling#22 : @unconcernedphotographs, #23 : @theluuxx

Partager : Facebook Twitter Email

 


David Vacher Plus d'articles de