Close

Nelson Freire, le grand pianiste venu des tropiques

12 Mai Publié par dans Musique classique | Commentaires

Le prochain invité de la saison Grands Interprètes vient d’un pays tropical particulièrement ouvert à toutes les musiques, le Brésil. Le grand pianiste Nelson Freire occupe une place prépondérante au firmament des grands musiciens de notre temps. Il sera à la Halle aux Grains le 15 mai prochain où il explorera la riche palette de son répertoire.

Né au Brésil en 1944, il commence le piano à 3 ans et donne son premier récital à 5 ans. A 12 ans, Nelson Freire est lauréat du Concours International de Rio de Janeiro au jury duquel figuraient Marguerite Long, Guiomar Novaes et Lili Kraus. En 1964, il reçoit à Lisbonne le Premier Grand Prix du prestigieux Concours International « Vianna da Motta » et à Londres les Médailles d’Or « Dinu Lipatti » et « Harriet Cohen ». Sa carrière internationale commence en 1959 : Europe, Etats-Unis, Amérique Centrale et du Sud, Japon et Israël. Nelson Freire s’est produit notamment avec Pierre Boulez, Lionel Bringuier, Riccardo Chailly, Myung-Whun Chung, Charles Dutoit, Rafael Frühbeck de Burgos, Valery Gergiev, Fabio Luisi, Eugen Jochum, Kurt Masur, Lorin Maazel… Il est l’invité de prestigieuses formations, comme la Philharmonie de Berlin, le Gewandhaus Orchestra de Leipzig, la Philharmonie de Munich, le Concertgebouw d’Amsterdam, la Philharmonie Tchèque, l’Orchestre du Théâtre Mariinsky, la Philharmonie de St Petersbourg… Il a partagé des tournées « historiques » avec Martha Argerich (une amie de très longue date) en 2003 au Japon, en 2004 au Brésil et en Argentine, et en 2005 aux Etats-Unis.

A noter qu’un passionnant portrait intitulé simplement « Nelson Freire » est disponible chez Video Film (Brésil). Nelson Freire a été nommé « Soliste de l’année 2002 » par les Victoires de la Musique et en janvier 2005 il a obtenu une « Victoire d’Honneur pour l’ensemble de sa carrière ».

Au-delà d’une virtuosité sans failles, Nelson Freire déploie une musicalité exceptionnelle qui lui vaut de nombreuses récompenses pour les enregistrements discographiques qu’il réalise. Ses 24 Préludes de Chopin ont reçu le « Prix Edison ». Ses albums consacrés à Chopin et Schumann sont unanimement acclamés par la critique (Diapason d’Or de l’année, Grand Prix de l’Académie Charles Cros, Choc du Monde de la Musique de l’année, 10 de Répertoire, Recommandé par Classica), ainsi que les Concertos de Brahms avec le Gewandhaus Orchester de Leipzig sous la direction de Riccardo Chailly, les Sonates de Beethoven, les Préludes de Debussy, les Nocturnes de Chopin…

Pour son récital toulousain du 15 mai prochain Nelson Freire a choisi un programme ouvert et divers. Johann Sebastian Bach transcrit pour le piano par Siloti, Busoni et la grande Myra Hess, voisinera avec quelques pièces rares et originales de son compatriote Heitor Villa-Lobos (le Prelúdio de la Bachiana Brasileira nº 4, et 3 pièces extraites de la suite A Prole do Bebê). Il jouera en outre deux des partitions majeures du grand répertoire romantique, la Fantaisie en ut majeur de Robert Schumann et la Sonate n° 3 en si mineur de Frédéric Chopin.

Serge Chauzy
une chronique de ClassicToulouse


Les Grands Interprètes
Nelson Freire (piano)

Halle aux Grains
lundi 15 mai 2017 à 20h00

Mécénat / Partenariats
Nathalie Coffignal
ncoffignal@grandsinterpretes.com
Tel : 05 61 21 09 61

Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de