Close

Avec cet Alien, Ridley Scott revient en pleine forme

11 Mai Publié par dans Cinéma | Comments

Alien : Covenant, un film de Ridley Scott

Bien des années après que le Prometheus, ce gigantesque vaisseau parti aux confins de la galaxie à la rencontre des origines de la race humaine, n’ait plus donné de nouvelles, nous voici à bord du Covenant. Tout le monde dort, ou à peu près, à bord de ce vaisseau spatial car leur voyage est long, très long, plusieurs années.

Le but est d’amener une nouvelle colonie d’humains, 2000 exactement, sur une planète et de la terraformer. Seul veille à bord Walter, un androïde, copie conforme du David que nous avons perdu de vue, après la disparition du Prometheus. Un incident oblige les 14 membres d’équipages à sortir de leur capsule d’hibernation. Et voilà que l’ordinateur de bord annonce la proximité inattendue avec une planète inconnue qui ressemble fort à la Terre en termes de possibilité d’implantation. En lieu et place des sept années restantes pour la cible initiale, trois petites semaines suffiront pour rejoindre la planète en question. Nonobstant, est-ce vraiment une bonne idée ? C’est donc la suite directe de Prometheus et un véritable prequel d’Alien le 8ème passager. Cela dit, il semblerait qu’un autre épisode, prévu pour 2019, va s’intercaler à nouveau avant ce 8ème passager.

Pour l’heure, le dernier opus du génial réalisateur du cultissime Blade Runner nous rassure quant à la virtuosité de Ridley Scott, certaines productions récentes nous ayant un brin refroidis… Nous retrouvons ici son talent pour des décors inimaginables, des atmosphères angoissantes, de violentes montées d’adrénaline et un goût prononcé, mais cela nous le savons depuis longtemps, pour des visées métaphysiques évidentes. Les androïdes en veulent à leur créateur de ne pas les avoir dotés d’une âme. Rien n’est plus flagrant ici avec la musique qui accompagne le plan final et qui n’est rien de moins que la montée des dieux wagnériens au Walhalla à la fin de L’Or du Rhin.

Ridley Scott est un magicien de l’image à peu près unique aujourd’hui. De plus il sait s’entourer de comédiens qui arrivent à exister au milieu d’un univers apocalyptique, au premier rang desquels un superbe Michael Fassbender dans le double rôle de David et de Walter.

Frissons assurés. Le film est à juste titre interdit aux moins de 12 ans !

Robert Pénavayre

Alien : Covenant – Réalisateur : Ridley Scott – Avec : Michael Fassbender, Katherine Waterston, Billy Crudup…

.


Sir Ridley Scott, s’il vous plaît !

Depuis 1977 et ses fameux Duellistes, suivis il est vrai de près par le premier tome de la saga Alien, le 8ème passager (1979) et de son chef d’œuvre Blade Runner (1982), ce Britannique qui flirte aujourd’hui avec ses 80 ans, enchaîne les succès, même si parfois il se prend les pieds dans le tapis (Cartel en 2013, pour ne parler que de celui-là…). Anobli par la Reine Elisabeth II en 2003, il continue de tourner, de tourner à tel point qu’aujourd’hui les sorties de ses prochains films sont programmées jusqu’en 2029 !

Souvent nommé mais très peu récompensé au regard de ses 24 films, ce passionné de dessin qui renonça un jour à adapter Tristan et Isolde au cinéma, n’en finit pas de nous éblouir par son style très visuel et original. Un grand monsieur du 7ème art.

Partager : Facebook Twitter Email

 


Robert Pénavayre Plus d'articles de