Close

Portraits d’Instagramers #18 : @walex_mtb

16 Mar Publié par dans Médias, Photo, Portraits | Commentaires

Durant plusieurs semaines, nous allons vous faire découvrir certains amateurs de photos, faisant partager leur expérience dans une communauté très active numériquement : les Instagramers, les plus toulousains d’entre eux étant mis si souvent en lumière par @igerstoulouse. Utilisant l’application mobile Instagram (d’où leur nom), le but est de redécouvrir Toulouse par leurs yeux de photographes, mais aussi de découvrir plus en avant qui ils sont, et quels rapports ils entretiennent avec l’art, avec Toulouse et avec la vie même.

Aujourd’hui, un jeune artiste toulousain, graffeur de 23 ans qui, partageant sa passion avec celle de la photographie, possède un regard très particulier sur Toulouse. Découvrons celui-ci !

@walex_mtb

@walex_mtb

D.V : Quel est ton quartier toulousain favoris, et pourquoi ?

@Walex_mtb (W) : Je n’ai pas de quartier préféré, car pour moi toute la ville m’inspire… Plus précisément les rues sombres. Après je ne peux pas dire que la ville de Toulouse soit la ville la plus présente sur mon Instagram, car j’essaie de voyager un maximum avec ma copine @cestcloesansh, du coup j’ai vraiment beaucoup de villes différentes sur mon feed (Barcelone, Toulouse, Milan, Rome, Florence, Galway (Irlande), ou bien Amsterdam et la Corse…).

D.V :  En plus d’être photographe amateur, tu es aussi  graffeur. Est ce que cette pratique modifie ta manière de prendre les photos (dans leur structure, leurs couleurs, l’atmosphère qui t’attire etc. puisque le graff se base beaucoup sur ça )

W : Je pense qu’inconsciemment, les coins sombres m’attirent car, quand tu peins la nuit, tu y vas pour essayer de ne surtout pas te faire remarquer ! Je joue beaucoup avec les ombres, un peu comme les graffeurs qui sont des hommes de l’ombre, c’est sûrement relié *rires*!

IMG_20161118_112255

Les jeux d’ombre et les contrastes, entre lumière et absence.

D.V : Est ce que ton activité de graffeur te donne l’occasion de découvrir des endroits insolites à photographier ?

W : Oui clairement, parce que quand tu veux peindre tu te prends beaucoup la tête à chercher des lieux atypiques, j’ai vraiment les yeux partout à chercher quelque chose, un lieu, une architecture, ou une rue à photographier, le moindre détail m’interpelle.

IMG_20161122_225907

L’art de contre-jour magnifiquement exploité.

D.V : Chaque semaine, nous essayons de découvrir une photo grâce à son auteur. Pourrais-tu nous parler de celle-ci ?

La photo du jour.

W : Cette photo, je l’ai prise au cimetière monumentale de Milan… Un lieu vraiment fou que je conseille d’aller voir tôt le matin pour toute les personnes qui iront à Milan. Quand j’étais là bas avec Cloé, elle me disait qu’il fallait absolument y aller… j’étais pas trop chaud parce que ça reste un cimetière… *rires*! Mais quand je me suis retrouvé là bas je suis devenu fou, trop de choses à photographier, on y est resté au moins deux heures, et y aller le matin, avec le soleil et quelques endroits sombres ça a donné ma photo, elle représente parfaitement l’ambiance de ce lieu.

D.V : Tu fais partie de la communauté d’IgersToulouse. Que penses-tu d’une telle entreprise, et comment peuvent-ils encore progresser selon toi?

W : Je trouve qu’IgersToulouse est une organisation vraiment géniale. Les walks m’ont permis de rencontrer des personnes formidables avec qui partager cette même passion. De plus, à chaque walk, ils essaient de faire de mieux en mieux et ça demande beaucoup de réflexion ! C’est aussi grâce à eux que je me suis mis plus sérieusement à la photo. La seule chose que je peux leur dire c’est… Continuez de trouver des thèmes de plus en plus créatif !

D.V : Enfin, pourquoi la photographie ?

W :  Pourquoi la photographie? Eh bien tout simplement parce que quand tu graff, tu veux avoir un bon appareil pour pouvoir prendre ta réalisation en photo car quand tu as fini c’est un réflex, tu dois prendre ton oeuvre pour l’archiver. Puis un jour je me suis dis, et si je prenais en photo autre chose que mes graffs? Les voyages m’ont aussi donné envie puis, comme je disais à la question précédente, la communauté Igers m’a vraiment poussé à faire mieux de jours en jours.

Portrait d’un homme de l’ombre (@tradmod2000)

Nous remercions beaucoup @walex_mtb pour nous faire découvrir tout à la fois sa passion de graff et sa vision curieuse et sombre de Toulouse, tout à fait originale. Originale, sa galerie l’est aussi; et nous vous invitons évidemment à la découvrir en cliquant ci-dessous :

walex

@walex_mtb

On se retrouve très vite pour la suite ! D’ici là, dites-vous que la Capitole n’est pas la seule place intéressante de Toulouse.

David Vacher


Portraits d’Instagramers #1 : @Coralietlse
Portraits d’Instagramers #2 : @j.solal
Portraits d’Instagramers #3 : @clefmenthe_in
Portraits d’Instagramers #4 : @julietteveutdusoleil
Portraits d’Instagramers #5 : @photog_raphy31
Portraits d’Instagramers #6 : @ry4n_31
Portraits d’Instagramers #7 : @y.vigourel
Portraits d’Instagramers #8 : @julio.flo
Portraits d’Instagramers #9 : @manondez

Portraits de ManIgers 1/6 : @veroniqueacerbis
Portraits de ManIgers 2/6 : @arinyx
Portraits de ManIgers 3/6 : @caumique
Portraits de ManIgers 4/6 : @juanitographe
Portraits de ManIgers 5/6 : @toulouz_1
Portraits de ManIgers 6/6 : @veryfabulousfab

Portraits d’Instagramers #11 : @Claireclemz
Portraits d’Instagramers #12 : @will_tm
Portraits d’Instagramers #13 : @jacadit
Portraits d’Instagramers #14 : @remysirieix
Portraits d’Instagramers #15 : @guitch__
Portraits d’Instagramers #16 : @Bilna_31
Portraits d’Instagramers #17 : @Rowanlacey

Partager : Facebook Twitter Email

 


David Vacher Plus d'articles de