Close

Le corps en jeu

02 Mar Publié par dans Danse | Comments

Le mois de mars semble être pour le ballet du Capitole, avec la montée de sève du printemps, le temps du bonheur de danser, de la jubilation, du jaillissement des prouesses techniques. Aussi n’est-ce peut-être pas par hasard si cette saison encore nous retrouvons, en ce troisième mois de l’année, le maître William Forsythe qui revient, entouré de deux de ses héritiers David Dawson et Jacopo Godani.

Forsythe

Musicalité et virtuosité s’appuyant sur une (très) solide technicité voilà la signature commune à ces trois chorégraphes. A million Kisses to My Skin de David Dawson débutera le spectacle. Sur le Concerto pour piano n°1 en ré mineur de Jean Sébastien Bach, le chorégraphe a conçu une œuvre jubilatoire qui, tout en empruntant le vocabulaire classique, le détourne pour jouer sur le déséquilibre et l’asymétrie. Une œuvre qui avait conquis le public toulousain lors de son entrée au répertoire du Ballet au cours de la saison 2013-2014.

Suivra The vertiginous Thrill of Exactitude, de William Forsythe, sur l’Allegro Vivace de la Symphonie n° 9 de Franz Schubert. Ce ballet, toujours à la limite de l’équilibre, fait la part belle à la virtuosité et à la vitesse d’exécution, tout en rendant un hommage, parfois bien parodique, aux « grands » : Marius Petipa ou encore Balanchine. C’est, pour les danseurs, une vraie gageure technique.

Enfin nous retrouverons Jacopo Godani, ancien danseur de William Forsythe, qui reprendra ici A.U.R.A Anarchist Unit Related to Art, le 3ème de ses ballets à être entrés au répertoire de la Compagnie après Scène de Force et Spazio-Tempo. Ses chorégraphies sont toujours très physiques, dynamiques, demandant virtuosité et engagement total de la part des danseurs.

Le corps en jeu, tel est le titre choisi pour cette soirée de ballet où les corps des danseurs joueront avec les équilibres, la déconstruction, la vitesse, les envols, pour que, comme le dit David Dawson à propos de son ballet, le spectateur ait l’impression que « les danseurs passent plus de temps en l’air que sur le sol ».

Comme à l’habitude plusieurs activités sont proposées autour de ces trois œuvres.

Vendredi 3 mars, à 18 h au Théâtre du Capitole, Florence Poudru, historienne de la danse, animera une Rencontre autour de ces ballets.

Samedi 4 mars, à 18 h au Théâtre du Capitole, les danseurs rencontreront le public au cours des Carnets de Danse.

Vendredi 10 mars, à 14 h à la Halle aux Grains, aura lieu une démonstration du Ballet du Capitole pour inviter les plus jeunes à découvrir la danse, son histoire, ses créateurs et sa technique.

Samedi 11 mars, à 12 h 15 à la Halle aux Grains, cours de danse ouvert au public.

Toujours samedi 11 mars, de 10 h à 17 h dans les studios du Ballet du Capitole : Atelier osons danser, atelier créatif à la manière de William Forsythe.

Annie Rodriguez
Une chronique de ClassicToulouse

ForsythefevDanse – Ballet du Capitole
Dawson / Forsythe / Godani
Halle aux Grains
8, 9, 10, 11 mars 20 h et 12 mars 15 h

photos : David Herrero

Partager : Facebook Twitter Email

 


Plus d'articles de