Close

[Bibliothèque de la cinémathèque] Anniversaire : 20 ans à la rue du Taur !

07 Fév Publié par dans Cinéma | Comments

Après des travaux réalisés suite à une menace d’effondrement au niveau des combles, la bibliothèque de la Cinémathèque de Toulouse peut de nouveau accueillir les lecteurs depuis la semaine dernière. Nous reprenons donc nos rendez-vous avec elle, le premier mardi de chaque mois, et nous commençons avec les 20 ans d’installation de la cinémathèque et de sa bibliothèque rue du Taur !

Joyeux anniversaire !

Joëlle et l’équipe de la bibliothèque vous parlent de son histoire.

chantier bib peinture PRiou nov 1995

Copyright Patrick Riou

La bibliothèque de la Cinémathèque de Toulouse fête les 20 ans de son installation à la rue du Taur. À cette occasion, la bibliothèque sera exceptionnellement ouverte en nocturne le vendredi 17 février, de 18h à 22h30, en écho à la soirée anniversaire 20 ans à la rue du TaurAu programme : une sélection de documents rares (périodiques et ouvrages anciens) et une démonstration du poste de consultation multimédia Ina THEQUE (archives audiovisuelles de l’Ina et films numérisés par le CNC) (cf article que Culture31 lui a déjà consacré ici).

La bibliothèque de la Cinémathèque de Toulouse a fait du chemin depuis ses origines.

Il faut savoir qu’avant 1997, les collections d’ouvrages et de périodiques étaient conservées dans un local situé rue du Faubourg Bonnefoy, avec les archives non-film (photographies, affiches). À cette époque, la bibliothèque était destinée uniquement à un public de chercheurs et d’universitaires. Les lecteurs devaient prendre rendez-vous et l’espace réservé à la consultation ne permettait l’accueil que de deux personnes.

Bonnefoy bib sd

Étagères Bonnefoy – Copyright Patrick Riou

Les premières collections de la bibliothèque ont été constituées par les fondateurs de la Cinémathèque de Toulouse. Ceux-ci ont donné une grande partie de leur collection personnelle.

En 1965, la Cinémathèque de Toulouse a adhéré à la FIAF (Fédération Internationale des Archives du Film). Cela a permis à la bibliothèque d’enrichir ses collections grâce à des dons et des échanges avec les autres archives et cinémathèques membres. Par la suite, elle a bénéficié de nombreux dons de particuliers.

Avec l’arrivée des premières subventions du CNC (Centre National de la Cinématographie), à partir des années 1970, un petit budget consacré à l’achat des ouvrages et des revues est mis en place.

À ce moment là, le travail d’inventaire des documents était effectué par les bénévoles de l’époque. Ceux-ci ont aussi commencé à constituer des dossiers de presse des films et des personnalités (70000) en dépouillant des journaux et quotidiens que les membres fondateurs de la Cinémathèque achetaient pour leur usage personnel. Ces dossiers sont encore consultables aujourd’hui sur demande.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Copyright La Cinémathèque

En 1982, le premier employé de la bibliothèque est embauché. Les pratiques changent, la Cinémathèque s’oriente vers une professionnalisation de ses effectifs.

Dès les années 1980, apparaît pour la Cinémathèque de Toulouse la nécessite de se doter d’un nouvel espace adapté à ses missions et dont elle disposerait pour installer ses bureaux administratifs, des salles de projection et une bibliothèque de recherche qui serait en mesure de recevoir un public en plus grand nombre. En 1991, la Mairie de Toulouse et l’État s’accordent sur ce projet et la Mairie propose pour la Cinémathèque le bâtiment situé dans l’enceinte de l’ancien Collège de l’Esquile, au 69 rue du Taur.

Un architecte de la Mairie est missionné pour concevoir la rénovation du bâtiment. Celui-ci propose d’utiliser la chapelle comme lieu d’accueil de la bibliothèque. Les travaux de l’ensemble du bâtiment ont démarré en 1994 pour se finir en 1996. La découverte d’une abside et d’une peinture murale fin 1995 a entraîné un arrêt des travaux, le temps de leur restauration.

peinture Priou deux nov 1995peinture murale et abside apres restauration PRiou 1996
Copyright Patrick Riou

Par la suite, il a été demandé à un architecte d’intérieur de concevoir le mobilier de la bibliothèque sur mesure : étagères et tables en bois, chaises et lampes.

La bibliothèque a ouvert ses portes début mars 1997. L’entrée était alors payante et la consultation des documents se faisait uniquement sur place.

bib favant ouverture 1997 PRiou-2

Copyright Patrick Riou

Vingt ans après, les collections n’ont cessé de s’enrichir et de nouveaux services ont été proposés aux lecteurs. Le fonds des DVD s’est développé à partir du début des années 2000, la bibliothèque s’est abonnée à Médiathèque numérique (catalogue VOD d’Arte) en 2005, l’entrée est devenue gratuite en 2008, des cabines de visionnement ont été mises en place en 2011.

Le poste de consultation multimédia Ina THEQUE (archives audiovisuelles de l’Ina et films numérisés par le CNC) a été installé en 2015. Concernant les imprimés, la bibliothèque compte aujourd’hui 15000 ouvrages, 1550 titres de périodiques, 3000 catalogues de festivals. Les conditions de consultation sont restées identiques.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’ensemble des documents de la bibliothèque est aujourd’hui référencé dans le catalogue Ciné-ressources (catalogue des archives et bibliothèques de cinéma en France).

Si vous souhaitez proposer des documents en don, n’hésitez pas à contacter les documentalistes de la bibliothèque de la Cinémathèque de Toulouse par email bibliotheque@lacinemathequedetoulouse.com

Et pour plus d’infos sur la bibliothèque de la Cinémathèque de Toulouse, cliquez ici.


mecenat

Partager : Facebook Twitter Email

 


Carine Trenteun Plus d'articles de