Close

La Maitrise du Conservatoire sous menace! Qui ose?

15 Déc Publié par dans Musique classique | Commentaires

Compte-rendu concert. Toulouse, Eglise Saint-Exupère, le 7 décembre 2016 ; Queen’s Music pour l’avant et Noël ; La Maitrise de Toulouse, Conservatoire de Toulouse : direction, Mark Opstad ; Les Sacqueboutiers, ensemble de cuivres anciens de Toulouse : Direction artistique : Jean-Pierre Canihac et Daniel Lassalle. Direction, Mark Opstad.

Pour leur deuxième concert de la saison, Les concerts au Musée, ont investi la très belle église Saint-Exupère.

Réunissant deux ensembles toulousains de première grandeur, qui fêtent ainsi leurs anniversaires : 10 ans pour la Maîtrise du Conservatoire, 40 ans pour les Sacqueboutiers. Le public est venu : il a rempli la nef, où l’acoustique permet une écoute de qualité jusqu’aux derniers rangs du fond. Un très beau programme, extrêmement homogène, tout en étant très varié, a enchanté le public. Dès la première pièce de Tallis et Taverner, une véritable magie sonore envoûte l’auditeur. La spatialisation, la beauté sublime des voix d’enfants, soutenue par les jeunes pages, ténors de grâce et barytons élégants, la délicatesse des phrasés, tout a évoqué un concert des … anges. La délicatesse des cornets à bouquin et la belle couleur des saqueboutes ont ensuite enrichis la spacialisation : ils ont apporté plus de profondeur d’expression au chant.

Mes aïeux, que c’est beau !

toulouse-maitrise-de-toulouse-concert-decembre-2016-review-critique-classiquenews-MAITRISE-40ANS-SAQUBOUT6

La musique anglaise du 16 ème siècle flotte dans l’espace et jamais ne s’appuie sur le sol. Tout est élévation, délicatesse, équilibre parfait entre les différentes voix.  Des pièces instrumentales cornets et saqueboutes ou orgue seule ont permis de mieux apprécier la virtuosité des instrumentistes. Mais ce sont bien les enfants de la Maîtrise de Toulouse qui ont apporté une magie sublime. Le travail de Mark Opstad depuis dix ans  porte de magnifiques fruits. Pureté des voix où l’air léger permet à une émotion indicible de gagner l’auditeur, admirables phrasés, délicatesse des nuances et petits soli sortis du chœur qui invitent à l’admiration pour de probables futurs solistes, déjà tout à fait accompli en ce cocon prometteur. Mark Opstad sait transmettre sa flamme et sa passion. Le travail doit être colossal, la patience et la détermination également, pour arriver à cette perfection. J’ai retrouvé l’émotion si belle et si particulière que j’avais découverte à ce niveau d’excellence, à Versailles avec les Pages et les Chantres dirigés si admirablement par l’excellent Olivier Schneebeli.

Quand on sait qu’une menace pèse sur l’annexe du collège Michelet qui jouxte le conservatoire de Toulouse et un aménagement d’horaires permettant un tel engagement et cette excellence… on reste pantois devant la violence administrative barbare de bêtise qui sous-tend un tel projet… Détruire un si fragile équilibre ; mais au nom de quelle idéologie ? Demander des déplacements compliqués à des élèves motivés pour un travail d’une telle exigence et au résultat si merveilleux dépasse l’entendement.

maitrise-40ans-saqubout4
Cette ombre a pesé mais n’a pas empêché le public de déguster un moment de pure magie sonore et émotionnelle. Les Saqueboutiers eux-mêmes semblaient particulièrement admiratifs du chant des enfants de la Maîtrise. Eux qui jouent avec les meilleurs ensembles mondiaux  depuis 40 ans savent ce qu’est la beauté musicale…

La Maîtrise du Conservatoire de Mark Opstad fête elle ses dix ans, espérons que rien ne fauchera cette belle jeunesse !  En bis le sublime et si délicat Ave Verum de Byrd a prolongé l’apesanteur de cette « floating music ». Byrd est peut être le compositeur le plus emblématique de cette riche période musicale anglaise des Queens Mary et Elisabeth ; quelle variété et quelle unité tout à la fois chez ces admirables anglais ! Un très beau concert, angélique et également très incarné, magique en somme !

Compte-rendu concert. Toulouse, Eglise Saint-Exupère, le 7 décembre 2016 ; Queen’s Music pour l’avant et Noël ; Thomas Tallis (1505-1585) : Audivi vocem de caelo ; John Taverner (1490-1545) : Audivi vocem de caelo ; Anthony Holborne (1545-1602) : Pavans, Galliards, Almains, and other short Æirs : Muy linda, The Fruit of Love, The Choice, Wanton ; William Byrd (1540-1623) : Propres pour l’Avent : Tollite portas, Rorate caeli, Ave Maria, Ecce virgo concipiet, Laetentur coeli, Beata viscera, Memento salus ; Matthew Locke (1621-1677) : Music for His Majesty’s Sackbuts and Cornetts (1661) : Air, Courante, Sarabande, Allemande ; Orlando Gibbons (1583-1625) : Magnificat , Fantasia of four Parts (orgue) ; Peter Philips (1561-1628) : O beatum et sacrosanctum diem , Ave Regina caelorum, Alma redemptoris mater ; Thomas Weelkes (1576-1623) : Gloria in excelsis Deo. La Maitrise de Toulouse, Conservatoire de Toulouse : direction, Mark Opstad ; Les Sacqueboutiers, ensemble de cuivres anciens de Toulouse : Direction artistique : Jean-Pierre Canihac et Daniel Lassalle. Direction, Mark Opstad.

Illustration : © Pierre Mey

publié sur classiquenews.com

Partager : Facebook Twitter Email

 


Plus d'articles de