Close

Olivier Maraval : un comédien sur tous les fronts !

07 Déc Publié par dans Théâtre | Comments

Après la création de la comédie musicale Fort Bien Très Loin en octobre dernier, Olivier Maraval est de retour sur Toulouse et prend ses quartiers au Théâtre de la Violette du 1er décembre 2016 au 29 janvier 2017. Sur ces deux mois, il sera seul en scène avec non pas un spectacle, mais trois de ses créations ! Ce sera notamment le retour de Morgan(e) Blues, les bleus à l’âme.

« Je suis très content de revenir jouer dans ce lieu qui m’est cher. C’est le Théâtre toulousain dans lequel j’ai fait mes débuts en tant que professionnel en 2009. J’ai eu l’occasion d’y présenter l’ensemble des mes créations et j’espère que ça ne va pas s’arrêter là, car je suis actuellement sur la création de deux projets. », nous confie l’artiste. 

maravalOlivier, pouvez-vous nous présenter Morgan(e) Blues, les bleus à l’âme  (qui se jouera du 1er au 10 décembre) ?

« C’est l’histoire de Morgane, qui va se confier au public avec tendresse, humour et poésie. Morgane profite que les artistes et musiciens du Blues Cabaret soient partis pour parler à cœur ouvert de ses origines et de son parcours pour en arriver à diriger son cabaret. Le personnage se livre spontanément au public et se retrouve face à lui-même, face à ses doutes. Le texte aborde entre autres les sujets de la différence et de la tolérance. Pour alléger son discours, le personnage alterne quelques numéros de cabaret et des chansons. Le public n’a plus qu’à se laisser porter et se met à rêver. Il est d’ailleurs assez souvent touché par le destin de Morgane et par ses propos. J’ai fait en sorte que tout soit fait avec finesse, poésie et humour (plutôt grinçant !) »

Pour les fêtes de fin d’année, Olivier Maraval propose au jeune public (mais aussi aux grands enfants) de découvrir le conte musical Le petit garçon qui posait trop de questions du 26 au 31 décembre (tous les jours à 16h, ndlr). A l’aide de ses 5 marionnettes, Olivier endosse le rôle d’un bibliothécaire farfelu et nous conte l’histoire d’un petit garçon curieux qui posait tout un tas de questions… S’appuyant sur un texte original de Joseph Agostini, Olivier Maraval signe une mise en scène astucieuse et pleine de surprises qui ravira toute la famille. Quelques chansons viennent se glisser ici et là pour appuyer le texte et donner du rythme au spectacle, sur des airs tantôt entraînants, tantôt touchants.

Vous venez de fêter la 200ième représentation du Petit garçon. On ne s’en lasse pas ?

« Pas du tout ! Chaque public et chaque représentation sont différents. Même au bout de 200 fois, il y a de nouvelles émotions et de nouvelles trouvailles dans le jeu d’acteur et la manipulation des marionnettes. »

Le mois de janvier sera quant à lui consacré à L’extraordinaire bêtise de Mathis. Il s’agit d’une comédie musicale familiale qui incite les enfants à voyager dans leur imagination. C’est ce que fait le petit Mathis, quand sa maman lui dit qu’il faut de l’huile de coude pour nettoyer une casserole… Cela donne un spectacle très drôle, bien rythmé et interactif grâce aux idées que les enfants soumettent directement au comédien !

olivier-maravalVous faites beaucoup de seuls en scène. Le travail en troupe ne vous manque-t-il pas ?

« Oh que si ! Le travail de troupe me manque. Je sors de 3 semaines de travail avec Sonia Kiang et les sœurs Anna et Mathilde Ramade pour Fort Bien Très Loin. J’ai eu le plaisir de retrouver l’esprit de troupe, un travail collectif et c’était une joie de partager la scène avec ces belles personnes. Même si je suis seul sur scène dans mes autres projets, je suis tout de même très bien entouré. Un spectacle, c’est vraiment un travail d’équipe. Je suis heureux de partager l’essentiel de mes projets avec Françoise Hérault (marionnettes, costumes, aide à la mise en scène), Frédéric Bry (compositeur), Sylvia Houdelette (créatrice visuelle) et bien d’autres artistes. »

Il paraît que vous êtes en création de deux projets. Pourriez-vous nous en dire un peu plus ?

« Le plus proche est une comédie écrite par mon amie Aurélie Servera Matis, avec qui j’avais commencé le Théâtre quand nous étions enfants. Mr Franck, raconte les tribulations d’un majordome. Grâce à Aurélie je reviens à une de mes premières amours, le Théâtre de boulevard. Je serai seul en scène et j’y ai bien entendu mêlé quelques chansons. Ça promet d’être étonnant et rafraîchissant. C’est à découvrir dans le cadre du Printemps du Rire 2017.

Je prépare aussi un spectacle de Théâtre musical dont le titre est Un Tournesol sur Jupiter. C’est un voyage poétique et fort en émotion dans l’au-delà. »

Vous l’aurez bien compris, Olivier Maraval est le genre d’artiste toujours sur les starting blocks, en quête de nouveaux projets ! On lui souhaite donc tout le meilleur pour la suite et de belles créations à ne plus savoir quoi en faire. En attendant, n’hésitez pas à venir découvrir ses trois créations au théâtre de la Violette.

Camille W.

Infos pratiques :

Théâtre de la Violette, 67 chemin de Pujibet, 31200 Toulouse

www.theatredelaviolette.com

Tarifs : 8 à 12 euros

Retrouvez également toute son actualité sur le site www.untournesolsurjupiter.com, où vous pourrez mais écouter quelques extraits de chansons.

 

Partager : Facebook Twitter Email

 


Camille Willer Plus d'articles de