Close

Pas si okaaaay que ça !

11 Avr Publié par dans Cinéma | Commentaires

Les Visiteurs – La Révolution, un film de Jean-Marie Poiré

visiteurs 2

1993, Jean-Marie Poiré fait un carton mérité avec ses premiers Visiteurs. Sur le même principe de ce duo improbable formé par Godefroy de Montmirail et Jacquouille la Fripouille, le réalisateur remet le couvert cinq après, avec beaucoup moins de succès. Ce sera Les Visiteurs 2 : les couloirs du temps. Qu’à cela ne tienne, un remake américain est programmé pour 2001 : Les Visiteurs en Amérique. Flop total ! Comment faire pour retrouver le triomphe du premier opus ?

D’abord attendre que la tempête passe. Le purgatoire va durer 15 ans. Et revoilà les « malades » !

visiteurs 1(1)Cette  fois nos compères d’infortune temporelle se retrouvent en pleine Révolution française. Sur l’affiche, le casting est superbe. Outre les pensionnaires : Jean Reno, plutôt aux abonnés absents dans ce numéro, Christian Clavier, de plus en plus excité dans un film sur lequel pèse une grande part de sa responsabilité (scénario, distribution), Marie-Anne Chazel dans les utilités, nous croisons Franck Dubosc, Karin Viard, Sylvie Testud, Ary Abittan et Alex Lutz. Et tout ça pour un téléfilm de série B tourné en Belgique et à Prague pour les raisons que l’on imagine, malgré un budget estimé à 25 millions d’euros. Sans commentaires. Pourquoi ce film est désolant ? D’abord parce que le scénario est littéralement bâclé.  Ensuite parce que ce chapitre nous donne les clés de la révolution sociale qui a fait passer le domaine des Montmirail au peu sympathique Jacquard, descendant de Jacquouille, et que là, il y avait matière, tout en rigolant, à laisser filtrer quelques réflexions, manière de ne pas prendre le spectateur pour ce qu’il n’est pas. Cela n’a pas été le chemin choisi. Gadin complet !

Robert Pénavayre

Partager : Facebook Twitter Email

 


Robert Pénavayre Plus d'articles de