Close

Pour les 350 ans du Canal du Midi, un film de fiction

20 Mar Publié par dans Cinéma | Comments

Jean Périssé à la réalisation et Michèle Teysseyre au scénario vont faire un cadeau royal à Pierre-Paul Riquet. En effet, cet automne va voir les premiers tours de manivelle de leur nouveau film : Le Songe de Naurouze.

La vedette historique en sera le baron de Bonrepos, plus connu à Toulouse par sa statue qui veille avec bienveillance, depuis deux siècles, en haut des Allées Jean-Jaurès, sur la Ville rose où il est mort en 1680 à l’âge canonique pour l’époque de 71 ans. Auparavant il aura réalisé un rêve. Son rêve. Ce riche fermier général de la gabelle, né à Béziers en 1609, souhaitait construire une voie navigable reliant la Méditerranée à l’Atlantique. Si Pierre-Paul Riquet ne fut pas original sur ce sujet, d’autres y pensèrent avant, c’est tout de même lui qui releva le challenge. Ce challenge se transforme aujourd’hui en un  film de fiction, en costumes s’il vous plaît. Un véritable défi pour l’industrie cinématographique française, plus friande aujourd’hui de comédie sociale.

Cela dit, les astres semblent bien alignés. Jugez-en : 350ème anniversaire de ce Canal, 20ème année de son inscription au Patrimoine mondial de l’UNESCO, et rapprochement entre les régions Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon, dont le dit Canal constitue la colonne vertébrale historique ! Difficile de faire mieux !

RiquetAprès trois ans de travail de recherche et d’écriture, car malgré que ce soit une fiction, le scénario n’en est pas moins ancré dans une solide réalité, une autre année de préparation au tournage, avec les repérages que cela induit (le film est tourné sur les lieux historiques)  et une attention particulière faite à l’environnement, une équipe est réunie.  En tête d’affiche, Bernard Le Coq sera Riquet alors que François Marthouret enfilera le costume de Colbert.

Pour l’heure, nous sommes en 1673, dans le sud de la France. Un convoi fait route vers Naurouze où l’on attend la venue du Roi Louis XIV. A sa tête, Riquet, riche « bourgeois-gentilhomme » auquel a été confiée la réalisation du Canal du Midi. Après un voyage chaotique où les opposants au projet multiplient les sabotages, une nouvelle épreuve l’attend…

Ce film en forme  de fable historique sur la condition humaine, se déroulant au milieu de la nature, est une invitation à explorer un temps historique qui ne peut qu’interpeller les amoureux, et ils sont nombreux, du Canal du Midi.

Robert Pénavayre

Pour en savoir plus : www.lesongedenaurouze.com

Photo : Michèle Teysseyre et Jean Périssé lors de la conférence de presse du 11 mars 2016 (crédit Mathieu Barasz)

Partager : Facebook Twitter Email

 


Robert Pénavayre Plus d'articles de