Close

Rencontre du 3ème type pour le petit-frère de Starman

19 Mar Publié par dans Cinéma | Comments

Le réalisateur américain Jeff Nichols est clairement un surdoué. Son dernier opus en apporte une preuve flagrante. Sur le thème de la paternité, repris chaque fois, il construit une œuvre cinématographique originale qui conjugue les talents d’un véritable auteur à ceux d’un créateur pour tout public.

mdnight nfilm

Le personnage principal de ce film est Alton, un garçonnet de huit ans que deux hommes viennent de soustraire à une secte. Le gourou d’icelle a bien compris qu’Alton n’est pas comme tous les garçons de son âge. A l’évidence il dispose de pouvoirs surnaturels. Serait-il un nouveau Messie ? Ledit gourou d’ailleurs voudrait bien l’adopter. Sauf que voilà, les parents d’Alton ne sont pas d’accord. D’où l’enlèvement. Les deux hommes qui fuient dans la nuit en portant Alton sont, d’une part Roy, son père, d’autre part Lucas, un ami policier. Mais bientôt, ils comprennent que la secte en question n’est pas la seule à les poursuivre. De bien plus hautes instances l’ont rejointe….Et le temps presse car le petit est de moins en moins en forme et un mystérieux rendez-vous se profile à l’horizon.

midnight special afficheSaluant bien bas des films comme Starman, E.T. ou encore Rencontres du 3ème type, Jeff Nichols nous propose un film de science-fiction sans avalanche d’effets spéciaux, sauf à se tourner vers ceux qui nous faisaient rêver il y a 30 ans ! Le réalisateur préfère se concentrer ici sur les rapports humains qui soudent ses personnages. Taiseux comme le sont tous ses films, celui-ci se lit dans les regards et s’écoute dans les silences. En la matière, nous sommes sur des sommets de virtuosité ! Cela n’empêche d’aucune manière d’être saisi par un suspense d’autant plus haletant que le temps se rétrécit et que des questions restent sans réponse.

Porté par des comédiens épatants dont le jeune Jaeden Lieberher (Alton), Michael Shannon (Roy), acteur fétiche de ce réalisateur (et comme on le comprend !), Joel Edgerton (Lucas), un rôle tout en puissance, Kirsten Dunst (la mère d’Alton) et Adam Driver, le déjà célèbre Kylo Ren du septième épisode de Star Wars, ici en scientifique mis devant des révélations incroyables, ce film nous plonge au cœur d’un thriller d’un genre spécial car, outre la thématique de la paternité, celle de la foi s’instille petit à petit dans le scénario, de même que celle de la manipulation des sectes. Mais plutôt que de faire dans le brutal, Jeff Nichols adopte le ton du merveilleux. Et nous sortons tout chamboulés. Un film fascinant, à voir et à revoir !

Robert Pénavayre

nicholsJeff Nichols – Le cinéaste de l’inconnu
Né il y a 37 ans dans l’Arkansas, le jeune Jeff se mesure tout d’abord au court métrage puis à la direction de production, ce qui lui permet de visiter l’ensemble des métiers du 7ème art. Son premier long, en 2007, Shotgun Stories, voit aussi sa première collaboration avec un acteur qui ne le quittera plus : Michael Shannon. Il lui faudra cinq ans pour sortir son second : Take Shelter. En 2013, avec Mud, il célèbre son troisième triomphe autant critique que public. Et il y a de fortes chances pour que son quatrième opus (sous rubrique) suive le même…sort ! A l’évidence un grand cinéaste est né.

Midnight Special
Réalisation : Jeff Nichols
Avec : Michael Shannon, Joel Edgerton, Adam Driver, etc.
Durée : 1h51
Genre : Drame – Science-fiction

Partager : Facebook Twitter Email

 


Robert Pénavayre Plus d'articles de