Close

Exposition «Portraits espagnols dans les collections du Prado», Musée Ingres de Montauban

18 Jan Publié par dans Exposition | Comments

Pouvoir admirer, sans se déplacer à Madrid, quelques-uns des plus beaux portraits de la peinture espagnole du Prado dans la région toulousaine ? Un petit détour au musée Ingres de Montauban, et le tour est joué !

Le musée montalbanais ayant en effet prêté des œuvres pour l’exposition Ingres du musée du Louvre avec le musée du Prado, une douzaine de portraits de plusieurs époques du musée madrilène lui a été prêtée en retour.

Rajoutons que ces œuvres n’ont jamais été montrées en France auparavant…l’occasion pour la « province » de pouvoir narguer nos amis parisiens !

Musee Ingres 1

Ces chefs-d’œuvre réalisés par quelques-uns des plus grands maîtres espagnols sont exposés dans la grande salle Ingres. Ils sont présentés avec une sélection d’œuvres issue de la collection du musée Ingres illustrant l’intérêt porté par le peintre à la peinture espagnole : tableaux, dessins, études témoignent de cet attrait, assez méconnu, puisque l’on connaît plutôt l’influence exercée par l’Italie dans son œuvre.

Les portraits prêtés par le Prado témoignent de la magnificence de la peinture espagnole du XVIe au XXe siècle, du Gréco («Portrait d’un jeune chevalier ») à Sorolla (« La petite Maria de Figueroa, à la façon des Ménines ») en passant par Vélazquez (« Marie d’Autriche, reine de Hongrie »), Goya (« Général Antonio Ricardos »), Mengs (« L’Infant Gabriel de Bourbon ») … de grands noms qui ne peuvent qu’agréablement résonner aux oreilles des amateurs de beaux tableaux !

Avec les austères « Infantes Isabela Clara Eugenia et Catalina Micaela » d’Alonzo Sanchez Coello aux robes riches de détails, l’intrigante «  Monstrua vêtue » de Juan Carreňo de Miranda, la belle « Saturnina Canaleta de Girona » de Federico de  Madrazo y Kuntz, ainsi que les autres portraits officiels présentés, c’est toute la société espagnole du XVIe au XXe siècle qui nous est dépeinte.

Musee Ingres 2

Un studio-photo – dispositif de médiation désormais incontournable des expositions – clôture agréablement la visite en permettant aux visiteurs de se glisser dans la peau des personnages des œuvres précédemment admirées et de se faire « tirer le portrait ».

Musee Ingres 3

Mariette Escalier

« Portraits espagnols dans les collections du Prado », du 4 décembre 2015 au 3 avril 2016, musée Ingres de Montauban

Retrouvez-moi sur Twitter, Instagram, Facebook, etc. : about.me/mariettescalier

Partager : Facebook Twitter Email

 


Mariette Escalier Plus d'articles de