Close

Concert au profit de l’UNICEF : Georges Prêtre et Adam Laloum sont au rendez-vous.

14 Déc Publié par dans Musique classique | Commentaires

C’est la sixième édition de la soirée de gala au profit de l’Unicef organisée par le CMRH soit, le Club Management et Ressources Humaines – Grand Sud-Ouest. Le concert a lieu à la Halle, à 20h, ce vendredi 18 décembre, au tarif unique de 40€. Grand, grand concert en perspective.

Les fonds récoltés seront dédiés aux enfants les plus vulnérables, réfugiés, frappés par les conflits armés qui déchirent de nombreuses régions du monde, ou victimes de catastrophes naturelles meurtrières. On sait que l’année 2015 fut particulièrement chargée en événements d’une tristesse absolue, touchant aussi bien les enfants que les adultes aux quatre coins de la planète.

UNICEF - Encart

L’ONCT prête son concours, et à cette occasion, il sera dirigé par un immense chef qu’on ne présente plus tellement son aura est internationale depuis de nombreuses années, je veux parler de Georges Prêtre. Ce dernier ne pourra s’offusquer si on ose préciser ici que ses premières heures de gloire remontent aux années 50 – 60 lorsqu’il dirige et enregistre maints ouvrages avec Maria Callas et autres têtes d’affiche des théâtres lyriques.

A ses côtés pour la soirée, un jeune pianiste, de la région, comme on dit, un brin chauvin, c’est Adam Laloum qui était ici il y a peu pour interpréter le Concerto n°1 de Brahms. Pour ce concert, il joue un des plus connus de l’insolent Mozart, le n°23, et, cerise sur le gâteau, deux Impromptus de Schubert, le n°3 et le n°4.

Le programme de la soirée devrait se dérouler ainsi, sauf changement de dernière minute :

BEETHOVEN Egmont, ouverture

MOZART Concerto pour piano n°23 (Éric Crambes, direction et violon solo)

STRAUSS J. La Chauve-souris, ouverture

SCHUBERT Impromptus n°3  et  n°4

OFFENBACH Les Contes d’Hoffmann, Barcarolle

RAVEL Boléro

Dans l’article annonçant le concert passé Yamada – Laloum de 2014, je vous conseillais de consulter, pour en savoir un peu plus sur ce pianiste, le site suivant :

http://www.pianobleu.com/adam_laloum.html

De même, que je vais citer à nouveau ces quelques lignes qui sont sensées vous éclairer un peu sur ses interprétations : « … Je crois que nous aimons tous quand la musique est jouée naturellement, je fais donc tout mon possible pour préserver ce naturel, qui nous échappe si souvent et que l’on peine à retrouver. Un naturel déjà faussé à la base par nos connaissances et nos névroses…Souvent ce naturel n’arrive qu’après des heures de “prises de tête“ avec la partition, c’est un moment plutôt gratifiant dans le travail d’interprétation. »

Orchestre National du Capitole de Toulouse © Patrice Nin

Les prestations de tous les pupitres de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse ne sont plus à démontrer. Il suffit d’avoir assisté à une toute récente n°10 de Chostakovitch pour ne pas douter un seul instant de la qualité de toutes les pièces orchestrales qui vont se succéder, sans oublier l’accompagnement du pianiste dans Mozart. Avant “Chosta“, on avait eu démonstration dans une symphonie concertante de Mozart toujours, pour clarinette, cor, hautbois et basson, et dans un concert précédent, dans des ouvertures de Verdi. Le Boléro conclut ce concert et se révèle systématiquement au top pour notre orchestre qui pourrait le jouer, avec tous ses musiciens les yeux fermés !!

Michel Grialou

unicef15Vendredi 18 décembre 2015
20h00, à la Halle aux Grains,
place Dupuy, Toulouse.
Tél. : 05 61 63 13 13

 

 

 

.

 

Partager : Facebook Twitter Email

 


Michel Grialou Plus d'articles de