Close

Viva Verdi !

30 Nov Publié par dans Musique classique | 1 commentaire

Le concert de l’Orchestre national du Capitole du 4 décembre prochain rend un hommage vibrant au plus célèbre des compositeurs lyriques italiens, le grand Giuseppe Verdi. Tugan Sokhiev invite pour cette célébration l’un des chanteurs les plus accomplis dans ce répertoire, la basse Ferruccio Furlanetto. Sont inscrits au programme des extraits chantés et orchestraux de Nabucco, Otello, La Force du destin, Les Vêpres siciliennes, Aïda, Don Carlo, Simon Boccanegra, Ernani, Macbeth. Pour le bonheur de tous les mélomanes, le Choeur du Capitole, dirigé par Alfonso Caiani, participe à cette fête lyrique.

Ce concert, placé sous la direction de Tugan Sokhiev, sera l’occasion de brosser un portrait musical de celui qui partagea son existence entre rénovation du mélodrame, réflexion orchestrale, mais aussi engagement politique. Son nom est en effet resté dans l’histoire de l’Italie comme un cri de ralliement. À partir de 1849, le graffiti VIVA V.E.R.D.I. qui fleurissait sur les murs de Milan n’était autre que l’acronyme de la proclamation révolutionnaire Viva Vittorio Emanuele Re d’Italia, cri de ralliement des garibaldiens pour l’Unité italienne qui permettait aux activistes de passer outre le contrôle politique autrichien ou pontifical…

Ferruccio Furlanetto

Ferruccio Furlanetto, celui qui fut un mémorable Boris Godounov en février 2014 à la Halle aux Grains s’empare ainsi des grands airs de Verdi pour en incarner les sombres héros. Il sera en outre, cette saison, Fiesco (Simon Boccanegra) au Metropolitan Opera de New-York, au Liceu de Barcelone, au Staatsoper de Berlin et au Staatsoper de Vienne, et Banco (Macbeth) à Vienne également. La carrière internationale de Ferruccio Furlanetto débute en 1986 avec Don Carlo (Philippe II) au Festival de Pâques de Salzbourg. Il collabore avec de grands orchestres et chefs tels que Carlo Maria Giulini, Sir Georg Solti, Leonard Bernstein, Lorin Maazel, Claudio Abbado, Daniel Barenboïm, Georges Prêtre, James Levine, Daniele Gatti, Riccardo Muti, Valery Gergiev… Il est régulièrement invité à la Scala de Milan, au Covent Garden de Londres, au Staatsoper de Vienne, à l’Opéra de Paris, au Metropolitan Opera de New York, à Rome, Turin, Florence, Bologne, Palerme, Buenos Aires, Los Angeles, San Diego, Madrid, Toronto, Chicago Tokyo et Moscou.

Au Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg, il est la première basse italienne à interpréter Boris Godounov (rôle-titre) et le Prince Grémine (Eugène Onéguine). En 2012/2013, il reprend le rôle de Boris Godounov avec succès sur la scène du Théâtre Bolchoï de Moscou. En récital, il interprète des mélodies de Rachmaninov et Moussorgski, ainsi que le Winterreise de Schubert, à Genève, à la Philharmonie de Berlin, à la Scala de Milan, à l’Opéra de Paris, au Wiener Staatsoper, à Budapest, au Théâtre Mariinsky, etc. Cette saison, il interprète le Prince Grémine (Eugène Onéguine) en version de concert au Covent Garden de Londres. Parmi ses projets figurent de nombreuses productions au Metropolitan Opera, au Lyric Opera de Chicago, à l’Opéra de Sydney, à la Scala de Milan, au Staatsoper et au Musikverein de Vienne, au Covent Garden de Londres, au Festival de Salzbourg, au Japon, etc.

Serge Chauzy
une chronique de ClassicToulouse

4 dec OCNT

Détail des informations, s’adresser à :

Orchestre National du Capitole de Toulouse
– Service location
BP 41408 – 31014
Toulouse Cedex 6.

Orchestre National du Capitole

.

Partager : Facebook Twitter Email

 

Un commentaire

  • Soyons un brin chauvin, nous sommes très contents du changement côté chœur, à savoir, que ce sont bien les Chœurs du capitole qui participent à ce concert, et non, comme prévu, les Chœurs Orfeon Donostiarra. Au vu de leur dernière performance, toujours sous la férule de leur Directeur Alfonso Caiani, dans le Rigoletto, on ne peut qu’en être ravis.
    Quant à Ferruccio Furlanetto, il me semble bien que nous l’avons entendu au Capitole dans Les Noces en 1994? dans Figaro avec la Suzanne de Vaduva.


Serge Chauzy Plus d'articles de