Close

Mélodie anglaise

17 Nov Publié par dans Chanson Française | Comments

William Shakespeare est certainement un des quatre ou cinq plus grands écrivains que le monde ait connus. Il l’est bien sûr pour son admirable et colossale œuvre théâtrale qui aborde avec une virtuosité inégalée tous les domaines du genre (comédies, tragédies, pièces historiques). De nombreux chefs d’œuvre qui occultent le reste de sa production littéraire, notamment poétique. On oublie souvent qu’il a également écrit huit recueils de poèmes dont Les Sonnets, composés sur plusieurs années, et qui traitent des thèmes chers au maître de Stratford-upon-Avon : l’amour, l’art, la beauté, la brièveté de la vie, le temps qui passe…

Plus de 150 poèmes que l’on peut partager et regrouper en trois ensembles distincts. Le premier et le plus important évoque la passion du poète pour un jeune homme. Le deuxième est consacré à sa maîtresse et aux difficultés d’un amour impossible. Le troisième, celui des derniers sonnets, présente un ton plus désabusé, celui d’un homme vieillissant, accablé par le regard lucide et sans concessions qu’il jette sur les hommes et le monde.

Une manière de portrait en vers qui a ému et inspiré la comédienne Norah Krief (Molière de la meilleure comédienne dans un second rôle en 2005) après qu’elle eut découvert Les Sonnets en chantant trois d’entre eux sur scène lors des représentations d’Henry VI au festival d’Avignon 1999. De là est né le projet un peu fou d’en faire un spectacle musical. Pour celle qui fut Cordélia dans Le Roi Lear, Les Sonnets racontent tout de l’artiste et de l’homme qu’était Shakespeare, d’une vie intime bouleversante parce que très éloignée de ses aspirations profondes.

Restait à transposer les poèmes du grand Bill en chansons, dans la tradition de la mélodie française mais à partir de textes traduits de l’anglais, en conservant à la langue sa beauté, sa musicalité et son émotion. C’est le pianiste Frédéric Fresson qui s’est attelé à la tâche ardue de mettre en musique les poèmes de Shakespeare alors que le metteur en scène Richard Brunel (directeur du CDN de Valence Drôme-Ardèche) imaginait un univers scénique propre à mettre en valeur la profondeur et la puissance d’évocation de la poésie shakespearienne, en s’appuyant sur toutes les facettes du talent de comédienne de Norah Krief.

Sonnets ® Jean-Louis Fernandez

Lors de la première version du spectacle en 1999, Frédéric Fresson avait choisi un trio plutôt pop-rock pour accompagner la comédienne-chanteuse. Une musique qui a évolué depuis pour se faire plus sobre, en se recentrant sur le texte et la voix. Un nouveau parti pris qui donne aux interprétations de la pétillante et gracile Norah Krief un étonnant petit air de chanson réaliste. Concert théâtralisé, Les Sonnets de Shakespeare racontent l’histoire d’une femme qui s’approprie les mots du poète pour interpeler le public sur ce qu’elle a elle-même de plus intime, son désir passionnel et sa passion du désir.

Norah… vous ne trouvez pas que ça sonne comme le nom d’une héroïne shakespearienne ?

Ne manquez pas d’aller découvrir la demoiselle au Théâtre Sorano les 24 et 25 novembre.

infos/ réservations :
05 81 917 919 (du mardi au vendredi de 13h à 18h)
ou www.sorano-julesjulien.toulouse.fr
tarifs de 8 à 18 euros.

billetterie en ligne

24 et 25 novembre à 20h
Théâtre Sorano – 35 allées Jules Guesde – M° Carmes ou Palais de Justice

Théâtre Sorano

photos © Jean-Louis Fernandez

Partager : Facebook Twitter Email

 


Plus d'articles de