Close

Un thriller sanguinaire et sans pitié

04 Nov Publié par dans Littérature | Commentaires

Sire Cedric, Avec tes yeuxAvec tes yeux est le nouveau thriller de l’auteur toulousain Sire Cédric. Immersion dans la psychologie d’un jeune homme torturé par des visions mortifères.

Thomas est un jeune informaticien qui se retrouve assailli par des visions étranges. Il voit à travers les yeux d’un meurtrier, lorsque celui-ci torture ses victimes. Rapidement mêlé à une enquête policière, Avec tes yeux raconte sa lutte pour sortir de ce cauchemar.

Des scènes à en détourner le regard.

Les scènes de torture, particulièrement sanglantes, sont décrites avec une minutie qui fait froid dans le dos. Tout comme au cinéma, on est parfois tenté de détourner le regard. Sire Cédric s’attaque en effet à un symbole qui peut vite susciter le dégout : les yeux. Ces organes sensibles sont au cœur de son roman.

Eléments convoités par le tueur sanguinaire, ils sont également une porte d’entrée dans l’horreur. L’impuissance de Thomas face à ses visions rend les scènes de torture d’autant plus fortes que si elles étaient narrées du point de vue du meurtrier seul.

Un savant mélange des genres

La force du roman tient à cette alternance entre scènes d’horreur pure et enquête policière au rythme effréné. Le suspense est également maintenu par le phénomène inexplicable des visions qui nous pousse à tourner les pages. Qu’arrive-t-il à Thomas ? Comment faire pour que cela cesse ?

Sire Cédric © Benoît BacouSire Cédric écrit ce qu’il appelle des « thrillers surnaturels». Entretenir une frontière floue avec le réel constitue sa patte et brouille les pistes.

Noir jusqu’à la dernière page

Les personnages d’Avec tes yeux ont beau être attachants, car humains et bourrés de failles, Sire Cédric est sans pitié avec eux. Transportés d’une macabre découverte à l’autre, leurs peurs, leurs faiblesses et leurs ressources pour rebondir sont fouillées dans les moindres détails.

« C’est assez terrible à dire, mais c’est cathartique, ce qui arrive aux personnages ne nous arrive pas à nous », explique l’auteur, pour qui le plaisir est possible y compris dans la peur.

Sire Cédric nous laisse croire à une happy end qui vole en éclat à la toute dernière page. Un retournement de situation qui laisse songeur à la fermeture du roman. L’effet attendu pour clôturer un thriller haletant.

Avec tes yeux, editions Presses de la cité, 550p.

Partager : Facebook Twitter Email

 


Plus d'articles de