Close

Le vertige du bonheur intégral

02 Nov Publié par dans Cinéma | Commentaires

« The Walk : Rêver plus haut », un film de Robert Zemeckis

7 août 1974 – New York – Philippe Petit marche sur un fil tendu entre les toutes jeunes tours jumelles du World Trade Center, à 417 mètres du sol.

walk film 2

Si vous êtes sujet au vertige, vous allez transpirer et votre cœur va s’accélérer. Croyez-moi… Mais il faut passer au-dessus de cette angoisse car le dernier opus de Robert Zemeckis vaut vraiment le déplacement. Bien sûr, et tout le monde le sait, l’histoire est vraie et cette aventure inimaginable pour le commun des mortels a bel et bien été vécue par ce jeune Français d’alors 25 ans. Jeté à la porte de la maison familiale par un père qui ne comprend pas les rêves de son fils, Philippe se retrouve dans la rue. Il va alors exercer le métier qui le fascine depuis tout petit : le cirque. Il est artiste de rue et plus particulièrement funambule. Son métier, il l’apprend au début tout seul puis avec l’aide d’un grand de la discipline, Papa Rudy (fantastique Ben Kingsley), le patron des fameux « Diables Blancs », troupe de funambules mondialement connue.

walk affichePour la petite histoire, dans les années 50 du siècle dernier, ils se sont produits à Toulouse en tendant un fil parallèlement au Pont neuf. Pour l’heure, le patriarche en question lui apprend tous les trucs indispensables de ce métier, par essence dangereux. Un beau jour, en feuilletant un journal dans une salle d’attente chez un dentiste, Philippe (Joseph Gordon-Levitt, sublime !) lit un reportage sur la construction des Twin Towers à New York. Il se prend alors à rêver. Sauf que Philippe est tout sauf un doux rêveur. Il décide presque aussitôt de réunir une poignée de complices et voilà l’équipe qui traverse l’Atlantique. La suite, la presse mondiale en a fait ses Unes immédiatement. Et bien sûr nous assistons à l’exploit. Mais ce film se penche aussi sur la personnalité de Philippe, sa concentration, sa volonté, sa détermination, son courage. La première partie nous mobilise sur les préparatifs et l’installation illégale du fameux fil. La seconde se passe sur le fil qui, grâce à une 3D extraordinaire, nous suspend littéralement dans le vide. Le frisson vous prend et ne vous quitte plus. Vous allez vivre une expérience unique dont vous vous souviendrez longtemps. A voir absolument !

Robert Pénavayre

Partager : Facebook Twitter Email

 


Robert Pénavayre Plus d'articles de