Close

L’Ensemble Thalia chante la France

14 Oct Publié par dans Musique classique | Commentaires

Composé de cinq musiciens professionnels, quatre chanteurs et une pianiste, tous implantés dans la Région Midi-Pyrénées, l’Ensemble Thalia a été créé en 2013. Les quatre artistes lyriques ont fait leurs armes dans des chœurs de chambre renommés comme les éléments, Accentus, ou ont participé à des productions lyriques des opéras de Nancy, Montpellier, Marseille… Ils pratiquent également l’enseignement ou la direction de chœur. Dimanche 18 octobre 2015, à 17 h, ils présenteront, dans la Chapelle du Château de Pompignan un programme vocal intitulé «Pétillances françaises».

Eliette Parmentier, soprano, Marie Géligné, mezzo-soprano, Pierre Vié, ténor, Bertrand Maon, baryton-basse et Danièle Andrieu, pianiste, se sont retrouvés autour d’une envie commune:partager avec tous les publics la musique de chambre vocale, essentiellement française et germanique, du XIXème siècle à nos jours.

La soprano Eliette Parmentier est régulièrement soliste au sein de l’Ensemble Baroque de Toulouse dirigé par Michel Brun, où elle interprète un répertoire d’oratorio. Elle fait partie du Chœur de Chambre les éléments, dirigé par Joël Suhubiette, pour un répertoire qui s’étend de la musique baroque aux créations contemporaines.

Après avoir étudié le chant au CNIPAL (Centre National d’Insertion Professionnel d’Art Lyrique) pendant 3 ans, la mezzo-soprano Marie Géligné, entre à la Cie du 4, dans le Tarn, où elle participe à la création de plusieurs spectacles multi-artistiques en tant que chanteuse et comédienne. Elle enseigne le chant depuis 2003 en cours individuel et en groupe.

thalia

Les membres de l’ensemble Thalia

Toulousain d’origine, le ténor Pierre Vié poursuit d’abord des études musicales au Conservatoire National de Région de cette ville et au département de musicologie de l’Université de Toulouse-le-Mirail. Après s’être perfectionné auprès de Guillemette Laurens, il chante régulièrement, depuis sa création en 1997, au sein du Chœur de Chambre les éléments et avec Les Passions/Orchestre Baroque de Montauban dirigé par Jean Marc Andrieu. Depuis 1990, le baryton-basse Bertrand Maon chante dans de nombreux Théâtres lyriques (Châtelet, Montpellier, Strasbourg…) et ensembles vocaux professionnels, dont, depuis sa création, le Chœur de chambre les éléments dirigé par Joël Suhubiette et avec l’Ensemble Baroque de Toulouse, dirigé par Michel Brun. Il est à l’heure actuelle conseiller artistique de l’association toulousaine Grand air & p’tits bonheurs. Cette association poursuit différentes missions : production de spectacles destinés à un public familial, travail musical et vocal auprès de la personne hospitalisée, formations destinées aux élèves, enseignants et professionnels de la petite enfance et du troisième âge, création et diffusion de CD, DVD, livres.

Enfin, Danièle Andrieu a étudié dans la classe de Françoise Thinat, de musique de chambre et d’écriture au Conservatoire de Toulouse. Elle s’est perfectionnée à Paris auprès de Gérard Sutton puis au Conservatoire Gustave Charpentier. Après avoir accompagné pendant dix ans la classe de chant de Berthe Monmart, elle a pris en charge l’accompagnement des classes de cuivres (trompette, trombone, cor et tuba), ce qui lui a permis de participer activement à de nombreuses Master Class et de jouer avec d’éminents artistes. Danièle Andrieu est la directrice musicale et artistique de l’Ensemble Thalia.

Ce dimanche 18 octobre, l’Ensemble Thalia sera donc au Château de Pompignan 6 rue Lefranc, 82170 Pompignan, où il offrira un florilège de pièces vocales des XIXème au XXème siècles. Gabriel Fauré (1845-1924), fils de la région puisqu’il est né à Pamiers, sera illustré par un madrigal à quatre voix et un duo soprano-baryton. De Paul Ladmirault (1877-1944), l’ensemble chantera deux pièces à quatre voix. Deux duos de César Franck (1822-1890), un duo et les cinq «Chansons des bois d’Amaranthe» de Jules Massenet (1842-1912), ainsi qu’un quatuor de Jean Absil (1893-1974) sont également inscrits au programme, ainsi que le fameux « Je te veux », d’Erik Satie, joué au piano. Et puis deux pièces pour quatuor vocal et piano de la violoncelliste toulousaine d’aujourd’hui, Jacqueline Chautemps, complètera ce panorama de musique française.

Serge Chauzy
une chronique de ClassicToulouse

Renseignements :

ensemblethalia@gmail.com

http://ensemble-thalia.fr

Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de