Close

Enfin de la bonne graille à Saint-Georges ! La Binocle à Toulouse

14 Oct Publié par dans Gastronomie | Commentaires

Je ne veux pas me passer d’une partie de mon petit lectorat donc je ne critiquerai pas cette bonne vieille place Saint-Georges. Pourtant dieu sait qu’on y sert de la daube et de la bonne, bouillie, réchauffée, pasteurisée, et pourquoi pas surgelée tant qu’on y est !

Heureusement, il y a ce bon Fix et sa bonne vinasse (Lacrima Vini) au milieu de ce forum dédié au tariquet, oye oye bonnes gens, faites allégeance!

J’y ai eu moi même quelques dérives de jeunesse, j’avoue. A coup de ce même vin qu’à l’époque je tolérais à peu prés (mon œsophage déjà un peu moins, d’ailleurs c’est lui qui m’a fait arrêter), mais le Montmartre a fermé, j’ai jamais trop fréquenté le Wallace, et même si les pizzas de l’Opéra firent mon affaire, je n’y traîne plus guère mes guêtres.

la Binocle 1

Mais il est bien possible que je retraîne à nouveau dans le coin… Et pour autre chose que jupettes et décolletés de jolies toulousaines…

Incroyable chers amis ! Chaussez vos binocles car voilà la bonne nouvelle de cette « rentrée gourmande »: Vous allez enfin pouvoir bien manger à Saint-Georges !

Ils sont 2 associés, le premier est en cuisine, il est japonais et après 2 ans chez Camdeborde, il est passé chez Etchebest (Christian, à ne pas confondre avec Cauchemar en cuisine) pour finir chef de la Cantine du Troquet (Paris 14). Le second, originaire du Sud/Ouest a tenu la salle de ce même Etchebest dans ses différents bistrots parisien. Voila, les bases de la Binocle sont posées !

La Binocle

Et ensuite ça déboule et ça déroule, petit carpaccio de poulpe qu’en a sous la tentacule, cuit maison, je le précise car cela dévient de plus en plus rare, beaucoup préférant le sous vide, plus sûr, la cuisson du poulpe n’étant pas des plus aisées. Pâté de tête ou de Boudin de chez Eric Ospital, célèbre charcutier Basque, justement copain de la clique parisienne du Sud-Ouest, accompagné de petits pickles de légumes, au top, j’adore les pickles !

Rien à signaler, les œufs mayo tiennent leur rang, et à 2€ en entrée ce midi, que dire??? Si ce n’est « double ration siouplait ! »

Sauce divine sur couteaux divins, pain qui sauce, langue déployée, en avant toute !

Je n’ai pas parlé de la crème de saumon ou de la soupe de potimarron? C’est vrai et ce n’est pas la faute au goût car toutes les deux dans leur style étaient parfaitement exécutées, aériennes et goûteuses !

La Binocle

Plats qui en ont dans le calbar, petits rougets en tempura et crème d’aubergine ou araignée de goret et haricots cocos. Généreux, gouleyant et précis, le genre de plat qu’appelle le godet, qui fait que fourchette et couteau en main tu regardes le plat, sourire au lèvre en concluant par un « j’attaque ! ».

Le bon plat de bistrot qui encanaille direct, ça parait con mais en fin de compte ce n’est pas si facile que ça à trouver, croyez moi…

Après tout ça, je n’ai pas fait bombance de dessert, mais le petit « twix » maison est malgré tout passé tout seul…

Voilà, j’étais à la base venu pour les pieds de cochon, œuf mollet, aubergine et les rognons de veau herbes et amandes, mais la carte n’étant pas encore dispo le midi, il faudra que j’y revienne un soir… Tant mieux !

la Binocle 4

Niveau tarifs, tout à fait correct concernant la carte (9€ les pieds et 18 le rognons) comme le menu de ce midi (14€ le plat, 2€ l’entrée, 2€ le dessert).

Bon, avec mon gourmand compère, nous étions là pour en découdre sévère donc nous avons goûté toutes les entrées, c’est quand même plus simple pour se faire une idée non ?

Concernant les vins et on en aura fini, j’ai aperçu un magnum de Mâcon Chaintré de chez Valette à 70€ qui a suffi à me convaincre qu’on ne se faisait pas arnaquer chez la binocle! Notre petit Saumur de ce midi, impec à 22 balles!

C’est bon, c’est la fin, vous pouvez virer vos lunettes et appeler la Binocle ! Elle saura vous recevoir !

La Binocle . 10 rue Alexandre Fourtanier (Place Saint-Georges côté Van Gogh). Toulouse

La Binocle sur Facebook

Désolé, j’ai pas trouvé le téléphone, pas de réservations le midi!

Une Chronique de Rod’n Roll

Rod’n Roll

Partager : Facebook Twitter Email

 


Rod'n'Roll Plus d'articles de