Close

L’orgue et l’orchestre en dialogue

11 Oct Publié par dans Musique classique | Commentaires

L’Orchestre national du Capitole poursuit sa collaboration avec les grands festivals musicaux toulousains. Ainsi, le deuxième grand concert de la saison symphonique de la phalange toulousaine est produit dans le cadre du 20ème Festival international Toulouse les Orgues. Au cours de cette soirée du 14 octobre, Tugan Sokhiev et l’Orchestre accueillent le jeune Américain Cameron Carpenter, l’un des organistes les plus brillants, les plus inventifs et les plus iconoclastes de sa génération.

Né en 1981 aux États-Unis, Cameron Carpenter est certainement l’un des organistes les plus surprenants de sa génération. Il étudie la composition et l’orgue à la North Carolina School of Arts. Il compose ses premières œuvres lors de ses études à la Juilliard School de New York, entre 2000 et 2006. Pour cet extraordinaire organiste, un rêve est devenu réalité : la construction de son propre instrument, l’International Touring Organ (ITO).

cameroncarpenter1

L’organiste américain Cameron Carpenter et son International Touring Organ

Cet instrument sur mesure, créé d’après ses plans et construit par Marshall & Ogletree, pionniers de la facture d’orgues à Boston, lui permet de jouer dans n’importe quel lieu au monde. Il entretient une relation privilégiée avec la Philharmonie de Berlin et est régulièrement invité par le Mozarteum de Salzbourg. En 2015, il se produit au Palau de la Música à Barcelone, au Lisinski Hall à Zagreb et au Festival d’Istanbul où il donne son premier concert avec l’ITO. Cameron Carpenter a réalisé la transcription de plus d’une centaine d’œuvres pour orgue, parmi lesquelles la Symphonie n°5 de Mahler. En 2011, son concerto pour orgue et orchestre, The Scandal est créé par le Deutsche Kammerphilharmonie de Brême à la Philharmonie de Cologne. Il est le premier organiste à être nommé aux Grammy Awards pour son album Revolutionary (2008) enregistré pour Telarc, label sous lequel est également sorti son enregistrement de Bach, Cameron Live ! (2010). Son dernier enregistrement, If You Could Read My Mind, est sorti chez Sony Classical.

Accompagné par l’Orchestre national du Capitole dirigé par Tugan Sokhiev, Cameron Carpenter sera le soliste de deux œuvres pour orgue et orchestre : Les Three songs (Shall we dance, Love Walked In, et Fascinating Rhytmic), de George Gershwin, transcrits en 2009 pour orgue et orchestre par Daniel Powers, ainsi que la volubile, virtuose et légère Toccata festiva, pour orgue et orchestre, de Samuel Barber. Ces deux œuvres seront jouées sur l’International Touring Organ qui sera donc installé pour l’occasion au milieu de l’orchestre dans la Halle aux Grains. Notons que Cameron Carpenter donne également un récital, dans le cadre du festival Toulouse les Orgues, à l’espace Cobalt le lundi 12 octobre à 20 h 30, avec des œuvres de Liszt, Bach, Dupré, Scriabine.

Dans la seconde partie du concert Tugan Sokhiev dirigera la Suite n°3 de Piotr Ilyitch Tchaïkovski, une sorte de « symphonie déguisée », qui connut un triomphe absolu lors de sa création, le 12 janvier 1885. La dernière des trois suites composées par Tchaïkovski se situe entre les 4ème et 5ème symphonies. L’utilisation de cette forme musicale issue des suites de danses de la Renaissance a été choisie par Tchaïkovski pour la grande liberté de structure qu’elle permet. Les quatre mouvements qui la composent ainsi que sa durée la rapprochent néanmoins beaucoup de la symphonie.

Serge Chauzy
une chronique de ClassicToulouse

toulouseorgues15Renseignements, détail complet de la saison et réservations :

http://onct.toulouse.fr/

Programme du concert du 14 octobre 2015 à 20 h à la Halle aux Grains de Toulouse

* G. Gerschwin
– Three songs (arrangements Daniel Powers)

* S. Barber
– Toccata festiva, pour orgue et orchestre

* P. I. Tchaïkovski
– Suite pour orchestre n°3

Toulouse les Orgues

Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de