Close

FIFIGROT : Lendi 14 septembre (lundi, jour 1)

15 Sep Publié par dans Cinéma | Commentaires

Et donc voilà, on y est : la 4e édition du FIFIGROT a donc commencé, et bruyamment !

Le Président Salengro est donc arrivé au GROVILLAGE implanté dans la cour de l’ESAV, escorté par Houba (batucada punk), une nouvelle fois fidèle  au FIFIGROT.

IMG_2089

DR Carine Trenteun

Pour avoir un aperçu sonore de ce que peut être une inauguration, voici la vidéo réalisée par Bankut Studio

Le discours dans la cour de l’ESAV a très vite laissé la place aux Cousins Lafleur et leur jazz manouche.

IMG_2096

DR Carine Trenteun

Place aux 2 films d’ouverture. Impossible de présenter Karminsky-Grad sans la présence de Noël Godin, d’où un très léger retard pour ce lancement. Voici ce que j’ai pu filmer (soyez indulgent pour la qualité de l’image, du son, du cadrage… bref, j’ai fait ce que j’ai pu)

Discours de présentation de « KARMINSKY GRAD » de… par carine_trenteun

En parallèle de cette séance hommage au cinéaste belge de l’absurde, le cinéma UTOPIA proposait l’avant-première du film de François Ruffin « MERCI PATRON ! » Ce film fera l’objet d’une chronique et d’une rencontre ultérieures, mais je peux déjà dire brièvement tout le bien que je pense de ce travail. Je fais partie d’une génération à qui on expliquait petite qu’on devait licencier les gens quand une entreprise n’était plus rentable, fonctionnait à perte. Une entreprise se meurt, le personnel est licencié. Soit. Puis sont arrivés les gros patrons, qui vous expliquent dans les journaux télévisés le plus sérieusement possible « oui, notre entreprise a fait XX millions de bénéfice l’an dernier, mais nous n’avons pas le choix de nous séparer de 1500 employés car…. » A partir du « car« , mon cerveau m’entend plus. Malgré des efforts de concentration, des discussions avec des économistes pointus, mon cerveau se déconnecte. J’ai été mal éduquée, on m’a appris à réfléchir, et à penser « humain » et « coeur » avant de penser « argent ».

Merci-patron-1-WebTout ça pour dire que François Ruffin, dont c’est le premier film, propose, le plus sérieusement du monde lui aussi, de réhabiliter l’image d’un gros patron, à savoir le PDG Bernard Arnault, et refaire du lien entre lui et ses anciens employés. Fondateur du journal Fakir, François Ruffin propose un film avec des discours jamais entendus. « MERCI PATRON ! » fait du bien au moral, tout comme le documentaire de Carmen Castillo « ON EST VIVANTS » chronique ici, rencontre ici. Ce n’est pas une utopie : David peut encore l’emporter sur Goliath !

« MERCI PATRON ! » de François Ruffin sera projeté au Cinéma Tournefeuille à 19h45 jeudi 17 septembre. Sortie prévue en mars 2016.

Partager : Facebook Twitter Email

 


Carine Trenteun Plus d'articles de