Close

Ma fille, ce zombie…

27 Mai Publié par dans Cinéma | Commentaires

Dans Maggie, Arnold Schwarzenegger interprète le père d’une adolescente atteinte par un virus la transformant en zombie…

Dans un coin d’Amérique rurale, plusieurs mois après une pandémie mondiale propageant un virus qui transforme les humains en zombies, Wade Vogel – qui vit dans une ferme isolée avec sa seconde femme et leurs enfants – retrouve sa fille aînée disparue quelques jours plus tôt. Atteinte par le virus, Maggie, âgée de seize ans, a été recueillie dans un hôpital. Le diagnostic est sans appel : au gré de sa métamorphose, la mort l’attend au bout de huit semaines au plus tard. Un médecin autorise son père à récupérer la jeune fille tandis que la police locale va faire pression pour qu’elle soit placée en quarantaine comme les autres victimes…

Climat singulier

Un futur proche post-apocalyptique, des zombies, «Schwarzy» : ceux qui attendent avec Maggie un cocktail d’action et de morts-vivants que l’on trucide à la chaîne seront déçus. Nous sommes loin ici de l’univers de The Walking Dead et c’est plutôt du côté de La Route de John Hillcoat que lorgne le premier long-métrage d’Henry Hobson. Sans posséder la puissance du film adapté du roman de Cormac McCarthy, Maggie instaure un climat singulier. Réfutant le spectaculaire et ménageant des plages de lenteur, le metteur en scène privilégie le mélodrame familial et la parabole sur la maladie plutôt que les clichés du genre.

Si Arnold Schwarzenegger s’aventure courageusement hors du film d’action, son jeu demeure un peu limité tandis que le final est pour le moins prévisible. Cependant, Maggie – notamment par sa superbe photographie qui balaie tous les nuances de gris et de vert, ses nombreuses scènes nocturnes ou son usage parcimonieux des dialogues – se distingue de la production courante.

Christian Authier
Un Article de l’Opinion Indépendante

Maggie de Henry Hobson avec Arnold Schwarzenegger, Abigail Breslin. Durée : 1h35

Partager : Facebook Twitter Email

 


Christian Authier Plus d'articles de