Close

Concerto Soave et María Cristina Kiehr

25 Avr Publié par dans Musique classique | Commentaires

Pour le dernier concert de sa saison toulousaine, l’association Les Arts Renaissants reçoit le bel ensemble de musique ancienne Concerto Soave et la soprano María Cristina Kiehr en l’église Saint-Jérôme, le 29 avril prochain. Le programme de cette soirée sera consacré à l’exécution du trop rare oratorio La Conversione di Maria Maddalena de Giovanni-Battista Bononcini (1670-1747).

Cet oratorio fut créé pour le Carême à Vienne, en 1701. Bononcini est alors un des plus célèbres musiciens de son temps. Parti de Modène à Bologne à la mort de son père, Giovanni arrive finalement à Vienne en 1697, à la cour de l’empereur Léopold I. Il devient vite un des compositeurs préférés de ce dernier et de son héritier, Joseph. En 1701, Bononcini, alors en pleine gloire, va mettre son immense talent au service de ce nouvel oratorio.

Son thème peut se résumer en une question : Marthe, la sœur de Marie Madeleine, va-t-elle convaincre cette dernière de suivre la voie tracée par l’Amour Divin plutôt que de succomber aux séductions factices de l’Amour profane ? Bononcini construit cette histoire sacrée avec toute la science dramaturgique qu’il a acquise à l’opéra, alternant les airs brillants ou profonds et les ensembles impressionnants. Son invention mélodique sert chaque personnage, et il entoure les voix d’un riche tissu instrumental qui nous rappelle que lui-même fut le violoncelliste le plus reconnu de son temps.

L’ensemble Concerto Soave – Au milieu : Jean-Marc Aymes et María Cristina Kiehr

Né de la rencontre de María Cristina Kiehr et de Jean-Marc Aymes, Concerto Soave cultive un esprit poétique et sonore totalement unique. Des solistes reconnus venant des quatre coins de l’Europe explorent le répertoire italien du Seicento, mais également bien au-delà, jusqu’à la création contemporaine et aux collaborations diverses (danse, théâtre, déclamation, cirque…).

Plus de cinq cents concerts à travers le monde, de Londres à Washington, de Jérusalem à Rome, de Vienne à Madrid, des enregistrements prestigieux pour l’Empreinte Digitale, Harmonia Mundi, le Label Ambronay ou Zig-Zag Territoires consacrent « le statut hors normes de l’Argentine comme diva baroque et la singulière maîtrise technique de Concerto Soave. » (Roger Tellart).

Claveciniste, organiste et professeur de clavecin au Conservatoire National Supérieur de Lyon, Jean-Marc Aymes est aussi le directeur artistique du festival Mars en Baroque de Marseille.

Il a participé à plus d’une soixantaine d’enregistrements, à d’innombrables concerts et émissions de radio, et a collaboré à plusieurs projets de musique contemporaine. Son enregistrement de l’intégrale de la musique pour clavier de Frescobaldi est une référence mondiale en la matière.

Enfin, María Cristina Kiehr est une des très grandes interprètes de musique vocale baroque. Formée à la Schola Cantorum de Bâle, sollicitée par les plus grands chefs (René Jacobs, Philippe Herreweghe, Frans Brüggen, Jordi Savall…), elle a participé à de nombreuses productions d’opéras et à plus d’une centaine d’enregistrements. Passionnée de polyphonie et monodie italienne du XVIIe siècle, elle défend un répertoire inépuisable avec un profond respect et un timbre suave unique.

Serge Chauzy
une chronique de Classic Toulouse

Les Arts Renaissants
mercredi 29 avril à 20 h 30 en l’église Saint-Jérôme de Toulouse

Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de