Close

Nelson Freire, un pianiste, depuis toujours fasciné par le son

16 Avr Publié par dans Musique classique | Commentaires

C’est un habitué de la Halle qui sera de nouveau au rendez-vous de ce mardi 28 avril à 20h pour un récital avec le cycle Grands Interprètes.

Enfant prodige en son Brésil natal, le pianiste est adulé par les mélomanes du piano, au même titre que des Pollini, Sokolov, Pogorelich, Argerich et autres, pour ne parler que des monstres sacrés en exercice. L’homme étant plus que discret, c’est par son piano et lui seul, que « ce magicien à la sonorité ronde et bruissante de mille nuances » est toujours en pleine lumière.

Nelson Freire © Mat Hennek 

Au sujet de la construction du programme d’un récital : « Je pars du principe qu’un concert doit être préparé comme un bon repas, ce qui m’arrange car je suis très gourmand et gourmet. (…)  Concevoir un programme, c’est d’abord basé sur l’inspiration. Ce peut être la recherche d’un équilibre particulier, de contrastes affirmés ou bien pas du tout, d’une complémentarité harmonique entre les œuvres. (…) Il ne faut pas jouer tout le temps les mêmes pièces mais associer la légèreté à la profondeur, faire découvrir des partitions plus rares… » Nelson Freire.

Bach / Siloti Prélude en sol mineur pour orgue, BWV 535 

Bach / Busoni 
 »Ich ruf zu Dir, Herr Jesu Christ », BWV639

Bach / Busoni 
 »Komm, Gott Schöpfer, heiliger Geist », BWV667

Bach / Hess 
 »Jesus que ma joie demeure »


BeethovenSonate n°31, en la bémol majeur, opus 110



entracte

ProkofievHuit Visions Fugitives, opus 22

Chopin Sonate n°3, en si mineur, opus 58 

 « Pour moi, l’important est d’être sincère, j’aime moins ce que les gens expriment que la façon dont ils l’expriment. Martha (Argerich) et moi, par exemple, nous avons été hypnotisés par Horowitz, non pour sa vélocité ou la richesse orchestrale du son mais pour cette façon dont le marteau touche les cordes, et qui nous électrise. »

Né au Brésil en 1944, Nelson Freire commence le piano à trois ans et donne son premier récital à cinq ans avec la Sonate en la majeur K.331 de Mozart. C’est bien un enfant prodige du piano même s’il s’en défend. Ses professeurs sont Nise Obino et Lucia Branco qui a travaillé avec un élève de Liszt. Agé de douze ans, il est lauréat du Concours International de Rio de Janeiro (jury : Marguerite Long, Guiomar Novaes, Lili Kraus) avec le Concerto n°5 de Beethoven. Il continue ses études à Vienne avec Bruno Seidlhofer, professeur de Friedrich Gulda. C’est ce dernier qui, très réputé en Amérique du Sud dans les années cinquante, va entraîner de nombreux jeunes pianistes sud-américains à venir sur Vienne. En 1964, Nelson Freire reçoit à Lisbonne le Premier Grand Prix du Concours International “Vianna da Motta” et à Londres les Médailles d’Or “Dinu Lipatti” et “Harriet Cohen”.

« Le secret de son jeu respirant le naturel, l’imagination, le grand large, se rappelle subitement dans ce regard d’éternel enfant porté sur le monde. » Eric Dahan.

Sa carrière internationale commence en 1959 : Europe, Etats-Unis, Amérique Centrale et du Sud, Japon et Israël. Nelson Freire s’est produit avec les plus grands chefs. Il est l’invité des formations les plus prestigieuses.

Nelson Freire a réalisé de nombreux enregistrements notamment grâce à Decca à une époque déterminée. Chopin, Debussy, Brahms, Beethoven,…nombreuses sont les récompenses.

Dernières parutions : un prestigieux coffret de sept disques The Complete Columbia Album Collection chez Sony,

 chez Decca la compilation Radio Days avec des enregistrements radio de 1968 à 1979,

Beethoven Concerto n°5 avec le Gewandhausorchester et Riccardo Chailly, ainsi que Chopin Concerto n°2 avec l’Orchestre Gürzenich de Cologne et Lionel Bringuier.

Un portrait Nelson Freire est disponible chez Video Film (Brésil).

Nelson Freire est nommé “Soliste de l’année 2002” par les Victoires de la Musique et en janvier 2005 “Victoire d’Honneur pour l’ensemble de sa carrière”.

Son CD Brasileiro a reçu le Grammy Awards 2013, comme meilleur enregistrement classique de l’Amérique du Sud.

Michel Grialou

Dernière venue : 11 octobre 2013 – Programme : Assad, Chopin, Mahler, avec l’Orchestre Symphonique de São Paulo – direction : Marin Alsop

Les Grands Interprètes - Nelson FreireLes Grands Interprètes
Nelson Freire (piano)
mardi 28 avril 2015 à 20h00 – Halle aux Grains

 

 

 

 

 

.

 

 

Partager : Facebook Twitter Email

 


Michel Grialou Plus d'articles de