Close

¡ Viva Iberia ! pour que vive la musique d’aujourd’hui

27 Mar Publié par dans Musique classique | Commentaires

L’ensemble vocal les éléments et son directeur-fondateur Joël Suhubiette lancent un nouveau projet de soutien autour du programme « Iberia », sorte de parcours musical à travers le temps dans la péninsule ibérique. La création mondiale de ce programme aura lieu le 5 mai à la Cathédrale Saint-Etienne de Toulouse, en partenariat avec Odysssud et dans le cadre de la stimulante saison Présences Vocales.

Aux côtés de chefs-d’œuvre de musiques anciennes seront chantées quelques compositions d’aujourd’hui, dont deux créations. C’est à ce niveau qu’intervient l’opération ¡ Viva Iberia ! destinée à aider au financement des commandes passées auprès de deux grands compositeurs d’aujourd’hui, le Portugais Antonio Chagas Rosa et l’Espagnol Iván Solano. Joël Suhubiette et Laurent Adnet, directeur délégué de l’ensemble, ont accepté de répondre à quelques questions relatives à cette opération.

Le chœur de chambre "les éléments", dirigé par Joël Suhubiette © François Passerini

Le chœur de chambre « les éléments », dirigé par Joël Suhubiette © François Passerini

Classic Toulouse : L’ensemble vocal les éléments, dont le répertoire n’a pratiquement pas de limite, n’hésite pas à s’investir dans la création d’œuvres nouvelles, voire à les susciter. Qu’est-ce qui motive cette volonté de ne pas se limiter au répertoire ancien ?

Joël Suhubiette : Notre ensemble chante beaucoup la musique du passé. Or de tout temps, dans le passé justement, tout au moins jusqu’à l’instauration des sociétés de concert du XXème siècle, les musiciens ont toujours joué la musique de leurs contemporains. Ce qui ne les empêchait pas de s’intéresser au passé, comme Brahms qui jouait du Palestrina, ou Mendelssohn qui a ressuscité Bach. Mais cette attitude a toujours été celle-là. Je trouve qu’aujourd’hui, un ensemble de notre époque doit absolument consacrer une partie de son activité à la musique de son temps.

Comme je le dis souvent, c’est un peu comme quand on visite un musée, on ne peut évidemment pas se passer de voir les tableaux des maîtres anciens, c’est notre patrimoine, et nous possédons un patrimoine musical important. Mais c’est aussi un peu notre rôle de musiciens d’aujourd’hui de ne pas attendre que les compositeurs soient morts pour s’intéresser à leurs musiques ! Ainsi, je viens de recevoir la partition d’Antonio Chagas Rosa, que nous allons créer, et j’en suis tout excité. C’est écrit pour nous ! Ensuite, les œuvres, on les aime beaucoup ou on les aime moins. Certaines d’entre elles sont reprises pendant des années, d’autres ne seront données que cinq ou six fois. Toutes ne sont probablement pas des chefs-d’œuvre, mais ce qui est passionnant c’est le contact avec la partition que l’on doit défendre.

Classic Toulouse : Pouvez-vous nous dire en quoi consiste exactement le projet ¡Viva Iberia!?

Laurent Adnet : ¡ Viva Iberia ! est une campagne de collecte de fonds qui concerne le programme musical imaginé par Joël Suhubiette, intitulé quant à lui tout simplement « Iberia ». La création de ce programme aura lieu le 5 mai 2015, en la cathédrale Saint-Etienne de Toulouse, dans le double cadre de la saison d’Odyssud et de Présences Vocales. Nous lançons donc un appel à la générosité du public pour nous aider à financer une partie de la double commande. Ce n’est pas la première fois que nous faisons appel au mécénat, à la fois auprès des entreprises toulousaines et auprès de donateurs individuels. Ce fut notamment le cas pour aider le chœur Archipels lorsqu’il a été invité à Tanger par l’Institut Français pour le salon du livre.

A cette occasion, nous avions récolté huit mille euros, ce qui a permis au chœur amateur de faire ce voyage. Aujourd’hui, nous avons bien sûr le soutien important des collectivités territoriales et nous avons vraiment besoin d’elles. Grâce à la vente des spectacles, nous arrivons à un budget de un million d’euros, autofinancé à quasiment soixante-dix pourcents. Il faut donc un complément de financement afin de pourvoir monter des projets artistiques d’envergure comme ceux qu’imagine Joël. C’est la raison pour laquelle nous avons lancé, voici trois semaines, la campagne ¡ Viva Iberia !, avec un objectif de cinq mille euros. Nous avons déjà pu rassembler la moitié de l’objectif. Il nous reste quarante jours pour « transformer l’essai » !

Les contributeurs bénéficient d’avantages qui peuvent aller de photocopies des partitions originales, chacune portant signature du compositeur, jusqu’à quelques places pour les concerts correspondants, celui de la création à Toulouse, mais aussi ceux du 5 juin au Bourget du Lac, du 18 juillet à Sorèze, du 19 juillet à l’abbaye de Sylvanès, du 31 juillet au festival Musique en Chemin, dans le Gers. Et puis nous allons au Portugal, à Alcobaça, dans le cadre du festival de musique contemporaine Cistermúsica, pour donner un concert qui mêle les programmes d’«Iberia» et de « Méditerranée Sacrée ».

Cette campagne de financement a été lancée sur Culture Time (culture-time.com), la première plateforme française de financement participatif entièrement dédiée à la culture. De nombreuses institutions musicales travaillent dans ce cadre. Sur ce site, en quelques clics on peut faire un don « défiscalisable » à partir de 10 €. Les dons peuvent se faire soit par internet soit par chèque envoyé directement aux éléments. Cette contribution permet au public de découvrir la vie de notre ensemble, de pénétrer en quelque sorte dans les coulisses.

Les deux compositeurs dont les oeuvres seront créées par l'ensemble vocal les éléments. De gauche à droite : l’Espagnol Iván Solano et le Portugais Antonio Chagas Rosa

Les deux compositeurs dont les oeuvres seront créées par l’ensemble vocal les éléments. De gauche à droite : l’Espagnol Iván Solano et le Portugais Antonio Chagas Rosa

Classic Toulouse : Quel sera le contenu musical du programme « Iberia » ?

Joël Suhubiette : Le programme s’appelle « Iberia » car il est composé de musiques de la péninsule ibérique, espagnoles et portugaises, un peu sur le principe de notre programme « Méditerranée Sacrée » : des œuvres du passé, et nous remontons même encore plus tôt avec quelques pièces du monastère de Las Huelgas de Burgos (XIVème siècle), beaucoup de musiques du XVIème siècle, des Espagnols Victoria ou Guerrero, du Portugais Cardoso, puis des œuvres contemporaines. Il y aura notamment une pièce du compositeur anglais Jonathan Harvey (disparu en 2012), écrite sur un texte espagnol de San Juan de la Cruz, et les deux créations mondiales, celle d’Antonio Chagas Rosas et celle d’Iván Solano.

Antonio Chagas Rosas est un grand compositeur portugais, confirmé, qui a écrit de nombreuses partitions pour orchestre, pour piano, pour divers ensembles de musique de chambre. Il voulait tout d’abord devenir pianiste. Il a d’ailleurs acquis un piano de répétition de la BBC. L’Espagnol Iván Solano est un jeune musicien qui a mené une belle carrière de clarinettiste, notamment au sein d’ensembles de musique contemporaine en Europe. Il s’est peu à peu intéressé à la composition, y compris en électroacoustique.

La campagne de don qui accompagne ce programme est basée sur la création, sur l’aide aux compositeurs vivants. En quelque sorte, elle permet au public de s’approprier des œuvres d’aujourd’hui. Des œuvres qui constitueront à peu près la moitié du programme. Le reste sera consacré au voyage qui permettra d’entendre du portugais, de l’espagnol, et même du galicien avec l’un de ces Cantigas de Santa Maria écrits par le roi Alfonso X el Sabio. Il nous reste donc à travailler dur pour préparer ce beau programme. Le mois d’avril sera consacré à cela, en particulier à Sorèze où nous nous retrouvons régulièrement dans le calme et la concentration.

Classic Toulouse : Tous nos vœux vous accompagnent pour la réussite de ce beau projet.

Propos recueillis le 24 février 2015 par Serge Chauzy, une chronique de Classic Toulouse 

Participez, faites un don en 3 clics sur https://www.culture-time.com/projet/viva-iberia  

Choeur de Chambre Les Eléments

Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de