Close

Poésie et percussions : les mots et les notes

17 Mar Publié par dans Musique | Commentaires

Une imagination sans limite caractérise le compositeur Patrick Burgan. Sa musique, expressive et sensuelle, revêt un caractère indéniablement théâtral ; caractère déjà bien présent dans sa musique instrumentale, tout à fait manifeste dans sa production vocale et bien sûr évident dans son œuvre lyrique.

Il vient de composer une partition hors norme pour un spectacle de sens et de sons, construite autour et sur des textes tirés du recueil « L’Homme rapaillé » du poète québécois Gaston Miron. Un véritable orchestre constitué de de onze percussionnistes est requis pour l’exécution de cette pièce qui aura lieu en particulier à Muret, le 24 mars prochain.

Le poète québécois Gaston Miron

Le poète québécois Gaston Miron

Le compositeur Patrick Burgan

Le compositeur Patrick Burgan

Plusieurs fois lauréat de l’Institut et vainqueur de nombreux concours de composition, Patrick Burgan a été pensionnaire de la Casa de Velasquez à Madrid de 1992 à 1994, a reçu en 2000 le prix Claude Arrieu de la Sacem pour l’ensemble de sa production. Il est aujourd’hui Professeur Associé à l’Université de Toulouse où il enseigne l’écriture et l’improvisation. La création de « Batèches », c’est le titre de cette nouvelle œuvre, bénéficie d’une coopération internationale.

Mobilisés pour la musique d’aujourd’hui et pour le renouvellement des formes de concert, chacun sur leur continent, les ensembles Sixtrum et Les Percussions Claviers de Lyon ont voulu s’unir et créer une forme originale où se rencontrent les cultures québécoise et française. Gaston Miron (Sainte-Agathe-des-Monts, 1928 – Montréal, 1996) est considéré comme l’un des plus grands poètes du Québec. En France, il reste peu connu malgré un titre de Commandeur des Arts et des Lettres décerné en 1993. La portée universelle et la puissance évocatrice de ses écrits, la beauté de sa langue appellent aisément un prolongement musical de son imaginaire.

A travers cette œuvre dédiée aux deux ensembles, Patrick Burgan souhaite donner à ces poèmes québécois une nouvelle résonance. Sur scène, la projection vidéo des mots de Gaston Miron est intégrée à l’interprétation musicale. Ces mots sont partie prenante de l’œuvre ; associés à une mise en espace et en lumière des onze percussionnistes, ils sont le point de départ de ce concert-spectacle. Fruit de la rencontre de deux univers francophones, cet objet insolite est la pièce maîtresse d’un projet de collaboration internationale, imaginé et mis en place par Sixtrum et Les Percussions Claviers de Lyon.

Autour de la production et de la diffusion de « Batèches », ils se proposent d’associer festivals, structures de création et de diffusion, bibliothèques, conservatoires et universités dans les deux pays. Résidences artistiques, concerts, spectacles, conférences, ateliers de pratique… ce projet de création musicale comprend de nombreuses ramifications destinées à toucher un public large et diversifié dans un esprit de rencontres et de partage interculturels.

« Batèches » sera créé le 24 mars 2015 à 20 h 30 à la salle Alizée de Muret. Ce spectacle réunissant 11 percussionnistes (ensembles Les Percussions claviers de Lyon et Sixtrum, de Montréal) sur des textes de Gaston Miron sera donné également à Paris (26 mars) et Lyon (18, 19, 20 mars), puis repris lors d’une tournée canadienne à l’automne.

Les 22 et 23 mars, les musiciens travailleront avec de jeunes percussionnistes du Conservatoire de Toulouse, du pôle supérieur de l’ISDAT et de l’école de musique de Muret.

A noter que la musique de Patrick Burgan sera également jouée au cours des manifestations suivantes :

– Le 10 mars à Paris par Henri Demarquette, violoncelle, et l’ensemble Sequenza 9.3 ;

– Les 12 et 13 mars à Lyon par le Chœur Britten ;

– Le 27 mars à Epinal (commande du morceau imposé pour le concours international de piano) ;

– Le 18 avril à Hong-Kong par Fabrice Millischer, trombone, et le Hong-Kong Sinfonietta…
Deux prix prestigieux (Echoklassik 2014 et Grand prix Académie Charles Cros) ont d’ailleurs été décernés au CD de Fabrice Millischer comportant le concerto pour trombone « La chute de Lucifer » de Patrick Burgan.

– Le 18 mai à Odyssud-Blagnac : présentation de l’oratorio La Bataille de Muret (créé en 2013) avec Les Sacqueboutiers, ensemble des cuivres anciens de Toulouse / Les ensembles vocaux Scandicus et Quinte et Sens / Direction Patrick Burgan / Récitants : Rénat Jurié et Pierre-Yves Binard.

Serge Chauzy
une chronique de Classic Toulouse

Salle Alizé – Muret
40 avenue Henri Peyrusse – 31600 Muret
Réservation

Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de