Close

A Wu Gourmet. La cuisine de Chine centrale à portée de baguette!

28 Fév Publié par dans Gastronomie | Commentaires

2 mois que c’est ouvert (et à 100m de chez moi), 2 mois que je me dis qu’il faut que j’y aille jouer de la baguette.

A peine la porte franchie, on comprend qu’ici on ne mangera pas de rouleaux de printemps. Ce soir la clientèle est 100% chinoise, les magazines de cuisine posés de ci de là sont en chinois, les récompenses de A WU en Chine sont évidemment écrits en idéogrammes et à table, il n’y a que des baguettes.

La déco est sommaire, mais ce n’est pas important, je ne suis pas venu là pour manger dans une pages d’arts et travaux mais juste pour en découdre avec cette cuisine traditionnelle de la région centrale du Henan.
Auparavant, il y avait déjà en lieu et place un restaurant tenu par le même patron, adorable soit dit en passant, mais il n’ouvrait que pour des groupes, surtout Chinois.

Dorénavant c’est sous le nom A Wu Gourmet qu’il officie (l’enseigne compte une quarantaine de restos en Chine), accompagné d’un chef venu directement de l’empire du milieu pour nous régaler d’une cuisine maison pleine de contrastes.

Et c’est parti! On passe commande et les plats arrivent, comme ça, au grès du wok et des marmites !

Poisson pimenté dans un bouillon de tous les diables, quelques légumes croquants, c’est bon, délicieux même. Je vire les baguettes et bois le bouillon à grandes louches! La salade de champignons noirs à la coriandre arrive juste après comme pour apaiser les papilles avant d’attaquer les raviolis croustillants.

Cuisinés comme peuvent l’être les gyozas japonais, les raviolis au porc sont mis à cuire à sec dans un peu d’huile puis couverts après qu’une petite quantité d’eau ait été versée. Ainsi, le dessous devient croustillant pendant que le dessus cuit à la vapeur. Top!

gyoza

Riz sauté et aubergines braisées au cochon du même acabit.

Je n’ai qu’une envie, c’est d’y retourner pour conquérir la carte! La queue de bœuf braisée aux arachides et soja, le ragoût d’agneau blanc, le porc aux 2 moutardes ou encore le bouillon d’agneau aux pâtes tirées maison!

Je me suis vraiment régalé d’une cuisine qui pour une fois bouscule un peu les habitudes…

Même si l’on peut rapprocher le bouillon de poissons à ceux, Thaïlandais, encore plus épicés… ou les raviolis à d’autres, tels que les Gyozas japonais déjà cités ou même aux Pelmenis russe. On est dans une cuisine typée, loin des standards sino-viet-japo-thaïlandais que l’on croise partout et dans toutes les ZI en version « à volonté ».

N’hésitez pas à franchir la porte d’A Wu Gourmet, vous ne serez pas déçu et y serez accueillis par un patron charmant, et ce n’est pas rien!

Tarifs sympas. 5,90 les champipis, 9,90 les raviolis, promos différentes tous les jours, à voir.

Une Chronique de Rod’n Roll

A Wu Gourmet . 6, av de Lyon (tout début du Faubourg bonnefoy, à 20m du canal) . Toulouse.

Tel : 05 61 58 07 10

Rod’n Roll

Partager : Facebook Twitter Email

 


Rod'n'Roll Plus d'articles de