Close

L’oratorio mystique, Jeanne d’Arc au bûcher

08 Fév Publié par dans Musique classique | Commentaires

Après bien des années, voici le retour à Toulouse de l’oratorio dramatique Jeanne d’Arc au bûcher, composé par Arthur Honegger sur le livret de Paul Claudel. L’Orchestre National du Capitole invite pour cette résurrection le chef d’orchestre japonais Kazuki Yamada qui nourrit une sensibilité particulière pour la musique française.

Ingrid Bergman, l'une des grandes interprètes de Jeanne d'Arc au bûcher, ici entourée notamment de Paul Claudel (à gauche) et d'Arthur Honegger (à l'arrière), à l'issue d'une représentation de l'oeuvre en 1954

Cette soirée exceptionnelle du 14 février réunira, à la Halle aux Grains, une distribution de tout premier plan. Les voix de Simone Osborne (Marguerite), Anne-Catherine Gillet (la Vierge) et Faith Sherman (Catherine) accompagneront les derniers moments de « La Pucelle d’Orléans », dont le rôle-titre parlé sera joué par Marion Cotillard. La célèbre actrice a déjà interprété Jeanne notamment en 2012 avec l’Orchestre symphonique de Barcelone, et elle le reprendra également sous la direction de Kazuki Yamada en mars 2015 à la Philharmonie de Paris, aux côtés de l’Orchestre de Paris. Dans les autres rôles parlés, figureront deux sociétaires de la Comédie française, Éric Génovèse (Frère Dominique) et Christian Gonon (le récitant).

Jeanne d’Arc au bûcher représente la sixième et dernière collaboration d’Arthur Honegger avec la danseuse, diseuse, tragédienne et mécène, Ida Rubinstein. Composé en décembre 1934, créé à Bâle le 10 mai 1938, l’oratorio connut sa première représentation en France à Orléans le 6 mai 1939. Il constitue la première œuvre écrite en commun avec Paul Claudel. Cette rencontre devait s’avérer capitale pour la carrière du compositeur. L’intuition extraordinaire du poète fut celle de la chronologie à rebours : du bûcher où elle va périr, Jeanne revoit sa vie en onze scènes enchaînées, précédées par un prologue. Tour à tour grandiose et truculent, mystique et populaire, le livret de Paul Claudel est un prodigieux support pour la musique, un véritable scénario complet, au sens cinématographique, unique en son genre. Encore fallait-il un compositeur aussi réceptif qu’Arthur Honegger, aussi accordé à la sensibilité du poète, pour que cette extraordinaire osmose s’accomplisse. Celui-ci juxtapose habilement un langage contemporain à un texte d’allure naïve et intemporelle, le tout soutenu par une musique profondément tonale et expressive. Créé à Bâle le 12 mai 1938 sous la direction de Paul Sacher, cet oratorio est devenu l’une des œuvres les plus jouées de la musique du XXe siècle.

Né au Japon en 1979, Kazuki Yamada remporte le Grand prix du 51e Concours international de jeune chef d’orchestre de Besançon en 2009. Suite à un premier et exceptionnel concert avec l’Orchestre de la Suisse Romande en juin 2010, il est nommé Chef principal invité de la formation à partir de 2012/2013. Kazuki Yamada est également Chef principal invité de l’Orchestre philharmonique de Monte-Carlo depuis septembre 2014 ainsi que Chef principal du Japan Philharmonic Orchestra. Il est régulièrement invité par les plus grands orchestres symphoniques dont l’Orchestre National du Capitole qu’il a déjà dirigé à plusieurs reprises. Au Japon, il est également Chef associé du Sendai Philharmonic et de l’Ensemble Orchestral de Kanazawa. Il est directeur musical du Yokohama Sinfonietta. En août 2012, il est appelé par Seiji Ozawa pour diriger une version scénique de Jeanne d’Arc au Bûcher d’Honegger avec le Saito-Kinen Orchestra, puis dirige l’opéraOresteia de Xenakis avec le Tokyo Sinfonietta. En 2014, il effectue une importante tournée avec l’Orchestre de la Suisse Romande au Japon et en Asie. Cette saison, il dirige l’Orchestre philharmonique d’Helsinki, le SWR de Stuttgart, l’Orchestre national de Lyon et débute aux États-Unis. Il est de nouveau à la tête du projet de Jeanne d’Arc au Bûcher, initié par Seiji Ozawa au Festival Saito Kinen de Matsumoto, en dirigeant cet oratorio avec l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo puis l’Orchestre National du Capitole. C’est en version scénique qu’il présentera cette même production avec l’Orchestre de Paris à la Philharmonie en mars prochain.

Serge Chauzy
Une Chronique de Classic Toulouse

Orchestre du CapitoleDétail des informations, s’adresser à :

Orchestre National du Capitole de Toulouse
– Service location
BP 41408 – 31014
Toulouse Cedex 6.

Renseignements, détail complet de la saison et réservations :

http://onct.toulouse.fr/

.

Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de