Close

Deux Américains à Pyongyang

02 Fév Publié par dans Cinéma | Commentaires

Après bien des déboires, la comédie L’Interview qui tue ! est finalement sortie en salles. Pas de quoi en faire un drame.

L’Interview qui tue ! d’Evan Goldberg et Seth Rogen avec James Franco, Seth Rogen

C’est d’abord pour des raisons extra-cinématographique que L’Interview qui tue ! (The Interview), réalisé et écrit par Evan Goldberg et Seth Rogen, fit parler de lui. En effet, fin novembre 2014, Sony Pictures Entertainment produisant le long-métrage, était victime d’un piratage informatique de la part d’un groupe de hackers baptisés Guardian of Peace. L’objet de cette attaque dévoilant notamment des informations confidentielles et des échanges entre des employés de la firme ? Officiellement, des revendications financières et une riposte au film The Interview qui brocardait le dictateur nord-coréen Kim Jong-un… Naturellement, la Corée du Nord fut soupçonnée d’être à l’origine du piratage (ce que confirma le FBI) et Sony annonça sa volonté d’annuler la sortie en salles du film (prévue le 25 décembre aux Etats-Unis) et de ne l’exploiter sous aucun format (DVD, VOD…). De nombreuses réactions de personnalités (dont Barack Obama), déplorant que l’entreprise cède devant les pirates, firent finalement changer d’avis Sony. La comédie sortit à la date prévue dans un nombre de salles plus réduit tout en étant proposée en même temps à la VOD…

Jouer Franco

Le tandem que forme l’acteur Seth Rogen avec Evan Goldberg, scénariste et réalisateur, est bien connu des amateurs de comédies US apparues depuis près de vingt ans dans le giron de Judd Apatow. Rogen et Goldberg ont notamment écrit les scénarios de Délire Express mis en scène par David Gordon Green et de The Green Hornet mis en scène par Michel Gondry avant d’écrire et de réaliser en 2013 C’est la fin, hilarante comédie apocalyptique et implacable satire d’Hollywood. Les revoici donc avec leur second long-métrage en tant que scénaristes / réalisateurs (et acteur bien sûr pour Seth Rogen).

Dave Skylark (James Franco) anime à la télévision américaine un talk-show consacré aux people. Or, cette émission, riche en révélations sur la vie privée des vedettes, a aussi la particularité d’être l’une des favorites de Kim Jong-un, le maître de la Corée du Nord. Contacté par le régime, Skylark se voit proposer une interview exclusive du jeune tyran dans son pays. Avide de reconnaissance, il accepte en compagnie de son ami et producteur du show Aaron Rapaport (Seth Rogen), mais la CIA charge les deux hommes d’empoisonner Kim Jong-un à l’occasion de l’entretien…

Si L’Interview qui tue ! s’inscrit bien dans le registre potache exploré d’habitude par Goldberg, Rogen et Franco, il ne porte pas la charge subversive et burlesque de C’est la fin. Par ailleurs, l’ensemble traîne un peu en longueur, les scènes d’action ne paraissent pas indispensables (sinon pour une touche de gore), les gags sentent le réchauffé. On se console avec un James Franco impeccable en crétin intersidéral (qui, par exemple, confond Staline et Stallone) et quelques répliques qui font mouche telle cette définition du journalisme – «Tu donnes aux gens ce qu’ils veulent.» – ou cet échange sur la politique extérieure américaine : « – Combien de fois les Etats-Unis feront la même erreur ? – Autant de fois qu’il le faudra !»

Christian Authier
Un Article de l’Opinion Indépendante
.

L’Interview qui tue ! d’Evan Goldberg et Seth Rogen avec James Franco, Seth Rogen, Lizzy Caplan. Durée : 1h52.

Partager : Facebook Twitter Email

 


Christian Authier Plus d'articles de