Close

De la ville à la scène

01 Fév Publié par dans Musique classique | Commentaires

À la Halle aux Grains, la saison des Grands Interprètes accueille la soprano Natalie Dessay et le baryton Laurent Naouri pour un récital de mélodies françaises avec le pianiste Maciej Pikulski.

photo © ouest-france.fr

Elle a fait ses adieux à l’opéra la saison dernière, au Théâtre du Capitole, dans le rôle-titre de la « Manon » de Massenet. Elle a aussitôt enchaîné avec un récital donné à l’Olympia et à la Halle aux Grains, en duo avec Michel Legrand : c’était la dernière visite à Toulouse de Natalie Dessay (photo). Quant à Laurent Naouri, on ne l’a pas vu ici depuis « la Vie parisienne » d’Offenbach, production de l’Opéra de Lyon mise en scène par Laurent Pelly, présentée au Théâtre national de Toulouse en 2009.

Après un récital d’airs d’opéra donné ensemble à l’Opéra royal de Versailles en 2011, la soprano et le baryton chantent à la Halle aux Grains des mélodies du répertoire français, dans la saison des Grands Interprètes. Accompagnés par le pianiste Maciej Pikulski, on les entendra en solo ou en duo, dans des œuvres de Gabriel Fauré (« Clair de Lune », « Après un rêve », « Les Berceaux », « Mandoline », etc.), Henri Duparc (« L’Invitation au voyage », « Au pays où se fait la guerre », « Soupir », « La Fuite », etc.), Francis Poulenc (« Fiançailles pour rire », « Colloque », « Calligrammes »), Léo Delibes (« Les Trois oiseaux ») et Charles-Marie Widor (« Qu’un songe au ciel m’enlève », « Nocturne »).

Vingt-cinq ans de vie commune à la ville, mais finalement peu de performances ensemble sur un même plateau. Laurent Pelly les aura réunis dans une poignée de ses mises en scène lyriques : en Orphée et Jupiter dans l’ »Orphée et Eurydice » d’Offenbach, à Lyon en 1997 ; en Mélisande et Golaud dans « Pelléas et Mélisande » de Debussy, à Vienne en 2009, et la même année en Violetta et Germont dans « la Traviata » de Verdi, à Santa Fe… L’automne dernier, Michel Legrand les dirigeait à Paris dans la version symphonique des « Parapluies de Cherbourg » donnée sur la scène du Théâtre du Châtelet : dans les rôles de Madame Émery – la mère de Geneviève, l’héroïne – et Roland Cassard – le mari de Geneviève. Dédié à Michel Legrand, le dernier enregistrement de Natalie Dessay contient d’ailleurs leur version du fameux duo de Guy et Geneviève.

À propos de leur métier commun, le baryton confiait au quotidien Le Figaro : «Je me dois de la soutenir. Disons qu’on s’en parle comme des collègues, mais nous n’avons pas d’emprise absolue l’un sur l’autre. On s’écoute, on se conseille. C’est un échange»(1).

Jérôme Gac

Mercredi 4 février, 20h00, à la Halle aux Grains, place Dupuy, Toulouse.
Tél. 05 61 21 09 00.

(1) 26 mars 2011

photo © ouest-france.fr

Partager : Facebook Twitter Email

 


Jérôme Gac Plus d'articles de