Close

Belcanto contemporain

28 Jan Publié par dans Musique | Commentaires

Pour sa sixième saison, Présences Vocales affirme sa vocation et ses convictions au service de la création contemporaine dans le domaine de la voix. Son succès, qui a atteint une sorte de maturité exemplaire, permet à cette nouvelle édition d’afficher une palette de styles, d’écoles et d’époques d’une fructueuse richesse. Le deuxième épisode de cette saison convoque au Théâtre Garonne de Toulouse un groupe vocal au nom curieusement attaché à la tradition, l’ensemble Belcanto.

L'ensemble vocal Belcanto

Ne cessons pas de le répéter, l’élargissement du répertoire aux productions d’aujourd’hui n’est pas seulement souhaitable, il est une nécessité, un élixir de jouvence contre la sclérose ! Il faut donc saluer l’initiative du collectif éOle, d’Odyssud, du Théâtre du Capitole et du Théâtre Garonne qui éclaire le paysage culturel de la région.

Pour les responsables de ces institutions, l’objectif est de susciter une synergie entre ces organismes dans le but de promouvoir la création musicale et son accès par un public le plus large possible. Ces acteurs culturels constatent qu’il n’existe pas UNE musique contemporaine, mais une floraison de voies diverses dans laquelle chaque œuvre apporte son originalité.

Ce dimanche 1er février 2015 à 17 h, le Théâtre Garonne accueille donc l’ensemble Belcanto composé de sept chanteuses venues d’horizons divers et dirigées par la mezzo-soprano Dietburg Spohr. Cette dernière a mené des études de chant, de piano et d’alto, puis de direction, de percussion et de composition. Elle a été membre du légendaire groupe de musique vocale contemporaine de Clytus Gottwald, la « Schola Cantorum Stuttgart ». Elle a enseigné au Conservatoire de Stuttgart et a été professeure invitée et membre de jury de concours internationaux à Leipzig et à Dresde. Parmi ses multiples activités, elle est membre du comité de direction de « Frau und Musik » (Association Femme et Musique) de Kassel ainsi que présidente du Frankfurter Tonkünstlerbund (Association des musiciens de Francfort). Le travail de l’ensemble qu’elle a fondé reste au premier plan de ses activités. De nombreux compositeurs et compositrices ont déjà écrit et écrivent encore spécialement pour Dietburg Spohr et l’ensemble Belcanto qui évolue notamment aux limites de la musique, du langage, du théâtre et de la performance.

Quatre compositeurs majeurs sont inscrits au programme du concert toulousain. Le Vénitien Luigi Nono, disparu en 1990, représente une sorte de référence pour les trois autres compositeurs d’aujourd’hui : Mathias Spahlinger, Olga Neuwirth et Wolfgang Rihm.

Luigi Nono avec sa pièce ¿ Donde estas, Hermano ?, pour quatre voix, dédie un chant intense, comme suspendu dans le silence, aux disparus d’Argentine durant la dictature militaire (1976-1983). Mathias Spahlingerqui ne conçoit pas l’esthétique séparément d’une réflexion politique compose à la mémoire de Salvador Allende, une sorte de requiem d’une force presque documentaire. Sa musique ne renonce pas à réfléchir sur son temps et à y intervenir avec ses moyens propres pour un constat lucide cependant toujours porteur d’espoir. L’un des poètes les plus dérangeants du fait des redoutables questions qu’ils posent, W. S. Burroughs, inspire à Olga Neuwirth une musique sauvage et belle. Enfin Wolfgang Rihm recueille en un rituel vocal magique les rythmes hallucinés du poète-chaman Antonin Artaud. La découverte est au programme !

Serge Chauzy
Une Chronique de Classic Toulouse

dimanche 1er février 2015 à 17 h au Théâtre Garonne 

Renseignements et réservations :

– Odyssud : 05 61 71 75 15 
www.odyssud.com

– Théâtre du Capitole : 05 61 63 13 13
www.theatre-du capitole.fr

– Théâtre Garonne : 
05 62 48 54 77
www.theatregaronne.com

-Collectif éOle 05 61 71 81 72
http://www.studio-eole.com/

Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de