Close

Pourquoi bouder son plaisir ?

20 Oct Publié par dans Cinéma | Commentaires

« Le Labyrinthe », un film de Wes Ball

Le LabyrintheLes teen movies sont plus que mode et cartonnent systématiquement. Le dernier en date, Twilight, en est un excellent exemple. La recette est simple. Prenez une poignée de grands ados, plutôt sympas à l’écran, mettez-les dans des situations impossibles, avec un brin de surnaturel ou de SF, choisissez un bon leader et, forcément, une tête brûlée, et voilà. Le premier long de Wes Ball ne renie absolument pas ses terres d’inspiration de même que ses « hommages ».  Mais, alors que bien souvent, un teen movie peut se révéler fade, celui-ci, une adaptation d’un roman de James Dashner, nous saisit dès la première image et ne nous lâche plus pendant près de deux heures. En soit déjà une performance. Dans un efficace cocktail d’action, de suspense, d’angoisse et une touche d’effets spéciaux, Wes Ball ouvre le premier volet de ce qui sera certainement une trilogie. La fin du film est claire là-dessus.  Où il est question d’un labyrinthe au centre duquel vivent de jeunes garçons à peine post adolescents. Ils ne savent pas pourquoi ils sont confinés dans cette prison à l’air libre. Par contre ceux qui ont voulu s’en échapper ont été dévorés par des mygales monstrueuses nichant dans le fameux labyrinthe. Jusqu’à ce qu’arrive parmi eux Thomas. Avec lui, un certain esprit de rébellion voit le jour. Il va entraîner certains des « prisonniers » dans une tentative d’évasion. Une sacrée surprise les attend. Pour la forme je vous cite le nom du Thomas en question : Dylan O’Brien. Il est, comme pratiquement tous les autres comédiens de ce film, issu de séries tv à succès. Sorte de Kevin Bacon de 17 ans, il domine aisément un casting que l’on retrouvera certainement dans les autres épisodes. Pour l’heure, celui-ci est plus que regardable !

Robert Pénavayre

Partager : Facebook Twitter Email

 


Robert Pénavayre Plus d'articles de