Close

Foncez-y ! La Promenade à Verfeil

08 Oct Publié par dans Gastronomie | Commentaires

J’vais pas vous la jouer nouveauté du mois, cela fait 2 ans que le resto est ouvert.

Alors j’vais plutôt assumer et la jouer façon Marley, « Redemption Song » dans les oreilles…

Mais peut-être bien que je l’avais senti, j’en avais évidemment entendu parler, observer quelques photos de plats de ci de là, je me tâtais, ça me semblait trop propre, un autodidacte, des plats tout de suite dressés « gastro type », ça me faisait un peu peur en fait, peur que les papilles ne suivent pas les mirettes…

Et puis c’est tombé, « où est ce qu’on déj Rod ? », « y’a un truc, je ne sais pas franchement ce que ça vaut, mais il est temps d’essayer »… Et Bam! Uppercut direct dans la trombine, plus belle claque régionale depuis l’ouverture de Sylvain Joffre (En Pleine Nature) à Quint-Fonsegrives.

Menu du midi à 24€, accueil charmant et mises en bouche claires, nettes et précises, l’auteur commence déjà à balancer l’intrigue, je rentre dedans les yeux grands ouverts.

Oeuf parfait, potimarron crème et salade, émulsion volaille pamplemousse et tagette. Première fulgurance, les goûts et textures sont parfaits comme l’assaisonnement. Tout est à sa place, le potimarron traité comme… jamais? en salade est intelligent, il apporte la fraîcheur et le croquant. L’œuf basse température et la crème de potimarron se lient à merveille au végétal de la tagette et au peps de l’émulsion volaille pamplemousse, un plat parfait, mon bon pain n’en a pas laissé une goutte…

© rod-n-roll

Merlu, tempura de seiche, crème d’avocat, pâte de citron confit, crumble de noix, trompettes de la mort et petit jus de viande. Deuxième fulgurance!

Merlu parfaitement cuit, le tempura aérien de seiche est juste posé dessus, la crème d’avocat est d’une parfaite douceur, les trompettes et noix annoncent un automne que le condiment au citron confit vient ensoleiller, je souris, c’est tout simplement intelligent, parfait!

Dessert autour de l’abricot très bien réalisé par un pâtissier récemment arrivé, je pose mes couverts sur la table et je souris… encore… et encore.

© rod-n-roll

Je ne sais pas à quoi je m’attendais, mais la claque est là, je n’ai qu’une envie c’est d’y retourner le soir. On est là face à un jeune chef intelligent, brillant; Ancien violoncelliste professionnel, il a ouvert sa Promenade après un CAP, un p’tit stage chez Franck Renimel et 2-3 postes dans quelques restos dont Ô Saveurs à Rouffiac.

Et puis il a mûri et mûrit encore, se nourrit de ses observations, de ses dégustations, lectures, mange à droite et à gauche (Barbot, Mugaritz, Akrame, Toutain etccc) et ça donne ce merveilleux déjeuner, comme quoi l’intelligence prime parfois sur le cv…
Et au fait, son nom, c’est Nicolas Thomas, retenez le bien.

Pour conclure, le cadre ne manque pas de charme, la demeure est superbe, la petite terrasse agréable et le service parfait. Seule la carte des vins manque un peu d’allant mais c’est en passe de changer.

Maintenant, si vous n’avez pas compris qu’il faut prendre le téléphone pour réserver… c’est que vous n’avez pas compris que s’il continue comme ça, cela risque d’être plus compliqué dans les mois à venir (de réserver CQFD) ou que vous avez oublié de mettre vos lunettes avant de lire ce post… bye bye!

Menu libre à 24€ (le midi) 40, 50 et 80€ (le soir).

Une Chronique de Rod’n Roll

La Promenade . 2, promenade Jean Jaurès . 31590 Verfeil . 05 34 27 85 42

Rod’n Roll

Partager : Facebook Twitter Email

 


Rod'n'Roll Plus d'articles de