Close

Toulouse les Orgues, la 19ème édition

19 Sep Publié par dans Musique classique | Commentaires

Voici déjà dix-neuf ans que la Ville rose célèbre le patrimoine exceptionnel qu’elle abrite dans ses églises. Sans chauvinisme aucun, il est aisé de constater que Toulouse possède, bien au-delà de nos frontières nationales, la réputation de patrie de l’orgue. Cette résurrection de l’instrument-roi et de sa pratique doit beaucoup à Xavier Darasse qui, avec le soutien de Dominique Baudis, alors maire de Toulouse a engagé, dès 1976, la restauration de nombreux instruments et la construction de l’orgue des Augustins. En 1995, Michel Bouvard et Jan Willem Jansen, souhaitant poursuivre l’œuvre de Xavier Darasse, disparu en 1992, se voient proposer par la mairie de Toulouse la création d’un événement autour de l’orgue, avec comme temps fort l’inauguration du Cavaillé-Coll de la basilique Saint-Sernin. Le projet est lancé et le festival Toulouse les Orgues est inauguré en 1996. Cette année, c’est à Yves Rechsteiner de prendre le relai et la direction de cette 19ème édition de Toulouse les Orgues.

Baptiste Genniaux dans son évocatoin illustrée de l'histoire de l'orgue  - Photo Classictoulouse -

Les belles salles de l’Hôtel Dieu avaient été choisies pour héberger la présentation à la presse des diverses manifestations qui composent le festival 2014. En prélude à la conférence, l’organiste Baptiste Genniaux avait préparé une petite introduction à l’histoire de l’orgue dont l’origine plonge dans les racines de la Grèce antique. Jouant sur quelques instruments reconstitués afin d’appuyer son propos à la fois pédagogique et plein d’esprit, il tient la gageure de parcourir quelques millénaires (mais oui !) en une poignée de minutes. Bravo l’artiste !

En la présence de Marie Déqué, Déléguée aux musiques, et de Francis Grass, Délégué à la culture de la Marie de Toulouse, et également de Michel Courtois, Président de l’association Toulouse les Orgues, Yves Rechsteiner a ensuite réalisé une véritable performance : présenter avec consistance, esprit et humour, l’ensemble des 41 manifestations du festival.

Placé sous le signe de « L’orgue dans la cité », cette 19ème édition rassemble dans les lieux les plus divers de la Ville rose et de sa région, plus de deux-cents artistes distribués dans des contributions tout aussi diverses de style et d’esprit.

En avant-première, le 2 octobre, The FZ Project bousculera les habitudes. En effet, Yves Rechsteiner à l’orgue et Henri-Charles Caget, percussion osent Franck Zappa, avec la participation d’une guitare électrique invitée…

La succession des événements devrait ensuite, du 3 au 13 octobre, attirer tous les publics possibles. Les grands thèmes offrent ainsi la plus large palette qui se puisse envisager, permettant à chacun de trouver son bonheur et de s’ouvrir à de nouvelles incursions musicales.

Présentation du programme du festival par Yves Rechsteiner (debout à gauche). Assis, de gauche à droite : Michel Courtois, Président de Toulouse les Orgues, Marie Déqué, Déléguée aux Musiques, Francis Grass, Délégué à la culture. - Photo Classictoulouse -

– Musique ancienne et baroque : Avec notamment Bach, Vivaldi, et la danse.

– Musique symphonique et romantique : De César Franck (par Michel Bouvard) à la carte blanche au grand Jean Guillou. Sans oublier le concert associant l’orgue de Saint-Etienne à l’Orchestre National du Capitole, dirigé par Tugan Sokhiev, ainsi que la version avec deux orgues et un immense chœur du Requiem de Fauré, sous la direction de Jean-Marc Andrieu.

– Musique actuelle et contemporaine : De Ravel à Florentz et même Hugues Dufour, avec une incursion dans Les paradis électroniques de Saåad.

– Musique traditionnelle : De l’Italie aux Pyrénées.

– Improvisations : Incontournable puisqu’il s’agit d’orgue.

– Orgue et cinéma : L’un des « musts » du festival avec Charlot et Buster Keaton, mais aussi Le cabinet du docteur Caligari.

– Cirque et théâtre : Des associations aussi inattendues que créatives.

– Rencontres d’artistes, Table Ronde : Evocations du rôle de l’orgue dans la société.

– Spectacles famille et jeune public : Pour vraiment tous publics.

– Grands récitals : Les grands noms de l’orgue seront au rendez-vous.

L’apothéose réunira, le dimanche 12 septembre de 21 h à minuit en la basilique Saint-Sernin, un bataillon impressionnant d’organistes dans un ensemble d’œuvres de compositeurs essentiellement toulousains. Cette Nuit de l’Orgue Ô Toulouse fêtera les musiciens les plus inventifs, de Darasse à Nougaro.

Deux semaines de folie musicale à déguster sans modération…

Serge Chauzy
Une Chronique de Classic Toulouse

Toulouse les Orgues - édition 2014Festival International Toulouse les Orgues

Tel: 05 61 33 76 87 

www.toulouse-les-orgues.org

.

Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de