Close

Scène dynamique

17 Sep Publié par dans Danse | Commentaires

La vingtième saison du Centre de développement Chorégraphique de Toulouse Midi-Pyrénées se décline au fil de partenariats avec des festivals, des musées et des théâtres, jusqu’à l’édition 2015 du foisonnant festival C’est de la Danse Contemporaine.

"Dub love" © Laurent Philippe

Pour sa vingtième saison toulousaine, le Centre de développement Chorégraphique accueille au TNT « Vortex temporum », création magistrale d’Anne Teresa de Keersmaeker sur la musique de Gérard Grisey. Une pièce pour sept musiciens et sept danseurs où «la puissante architecture de la musique et sa richesse des timbres déploient une harmonie spectrale, basée sur la nature acoustique du son. Sa haute qualité motrice invite au tournoiement et à la spirale. (…) Le son circule littéralement dans une dynamique spatiale précise qui offre au spectateur l’expérience d’un temps tourbillonnant et feuilleté. Les danseurs sont particulièrement à l’aise dans ce vocabulaire qui se décline comme un abécédaire du style De Keersmaeker», note Annie Bozzini, directrice du CDC.

Cet automne, en partenariat avec le festival Jardins Synthétiques, une performance d’Éric Minh Cuong Castaing inspirée de l’œuvre de Picasso sera visible au Musée Saint-Raymond. Dans le cadre du festival Danses et Continents Noirs, Irène Tassembédo montrera à Saint-Pierre-des-Cuisines une évocation de l’Afrique des génocides et des guerres. Au Musée des Augustins, en écho à l’exposition dédiée au peintre orientaliste Benjamin Canstant, Radhouane El Meddeb livrera une performance intitulée « Tunis, 14 janvier 2011 ».

Cet hiver, le festival C’est de la Danse Contemporaine accueillera de nouveau – après « TWERK » l’année passée – le duo François Chaignaud et Cecilia Bengolea avec « Dub Love » (photo) : «La danse est un effort. Dans « Dub Love », nous utilisons les pointes comme arme de résistance et pour confronter le plaisir de danser au défi de la douleur», assurent les deux chorégraphes. Jérôme Bel reviendra avec une pièce imaginée pour et par Cédric Andrieux, et Michel Schweitzer convoquera d’anciens danseurs de ballet pour « Cartel ». Quatre chorégraphies de Noé Soulier seront interprétées par les danseurs du Ballet de Lorraine, et Bruno Benne revisitera le répertoire des danses baroques. Quant à Dominique Brun, elle s’empare des chefs-d’œuvre de Nijinski : « L’Après-midi d’un faune » et « Le Sacre du Printemps ». Et on découvrira les nouvelles pièces de Jérôme Brabant, Sylvain Huc, etc.

Jérôme Gac

CDC, 5, avenue Étienne-Billières, Toulouse. Tél. 05 61 59 98 78.

.

« Dub love » © Laurent Philippe

Partager : Facebook Twitter Email

 


Jérôme Gac Plus d'articles de