Close

L’histoire sans fin

04 Juin Publié par dans Cinéma | Commentaires

« Edge of Tomorrow », un film  de Doug Liman

« Edge of Tomorrow », un film  de Doug LimanOn n’est pas le réalisateur du premier Jason Bourne (La mémoire dans la peau, en 2002) sans avoir quelques qualités. Ces dernières sont intactes dans le dernier opus de ce cinéaste américain : habileté du scénario, virtuosité technique, direction d’acteur, rythme, suspense, humour, action. En fait un cocktail idéal pour un film de science-fiction auquel s’ajoutent ici des effets spéciaux vertigineux. Et en parlant de vertige, c’est bien la sensation que l’on éprouve au tout début de ce film qui nous renvoie en permanence la même séquence plusieurs fois d’affilée. Cela dure un bon quart d’heure, le temps de comprendre que le major Bill Cage (Tom Cruise), contaminé par le sang des envahisseurs extra-terrestres, est entré dans une boucle temporelle. Tué au combat, il retourne immédiatement en arrière et ressuscite pour revivre le même combat. Sauf que, bien sûr, il va finir par mémoriser les dangers… Aidé par Rita (Emily Blunt), tous deux engoncés dans d’impressionnants exosquelettes, ils doivent découvrir et tuer la source d’énergie qui anime les adversaires. Clin d’œil, alors que le danger est planétaire, celle-ci se trouve sous la pyramide…du Louvres ! Une parfaite maîtrise du montage achève de satisfaire les plus exigeants  dans un domaine, la science-fiction, qui croule souvent et avant tout sous les effets spéciaux, piètres leurres pour cacher des scénarios et  des comédiens parfois d’une impossible platitude. Spécialiste de l’humour décalé, Tom Cruise, dans le rôle d’un gentil militaire, style planqué en charge de communication et refusant de partir au combat, est assez épatant. Un film troublant mais dans lequel, avec un peu d’attention et en abandonnant toute trace de cartésianisme, on se laisse engloutir avec délices.

Robert Pénavayre

Partager : Facebook Twitter Email

 


Robert Pénavayre Plus d'articles de