Close

Caisse d’Épargne Midi-Pyrénées : 2014. De nouveaux locaux pour une banque, nouvelle définition, haute-définition.

22 Mai Publié par dans Mécénat | Commentaires

Qui dit Caisse d’Épargne, dit livret de caisse d’épargne, et pourtant, il est loin le temps du petit livret, cadeau de naissance, ou de première communion, ou d’entrée en Sixième !! Si le livret est toujours là, la Caisse d’Épargne de grand-papa a subi quelques révolutions.

Le 42, rue du Languedoc, par exemple, vient d’achever la sienne, niveau bâtiment car niveau services, elle est faite depuis longtemps, et le slogan le plus adéquat est bien maintenant : « La finance finance, la finance innove, la finance investit »

Facade 42 Languedoc © Pierre Louis Douère

Les Caisses d’Epargne au nombre de 17 sur l’Hexagone se sont regroupées avec 19 Banques Populaires pour créer le groupe BPCE comptant près de 8,8 millions de sociétaires, un des tout premiers groupes bancaires français. Autant dire que la banque à papa a “sacrément “changer d’allure et de périmètre. Le 42 se devait de se métamorphoser : opération réussie. De 1909, il ne reste que la façade, et quelle façade, indestructible et par son cachet, et par son empreinte dans le quartier. Mais derrière, c’est le XXIè siècle. Accessibles à tous, respectant toutes les normes, nouvelles ou plus anciennes, tous les bureaux et salles de réunion sont là pour satisfaire clients et collaborateurs.

Comme on dit, il fallait que la maison-mère représente dignement le vaisseau-amiral de cet établissement financier de premier plan qu’est devenu la Caisse d’Epargne Midi-Pyrénées, avec plus d’un million de clients, plus de 1700 collaborateurs, 228 agences essaimant autour de la maison-mère, 601 guichets automatiques de banque et 9 centres d’affaires liés au développement  régional.

42 rue du Languedoc

Financer, innover, investir, d’où une implication et un engagement dans le développement économique du territoire, avec une présence auprès de TOUS les agents économiques. La Caisse d’Epargne est partout, auprès du client lambda comme de telles ou telles collectivités locales, entreprises, associations, qui auront tous droit à la même considération et la même attention dans le seul but : la réussite du projet.

C’est aussi son engagement sociétal qui ne doit pas être occulté, et qui se rapproche un peu plus peut-être de son passé, avec trois dispositifs : Finances et Pédagogie, Parcours Confiance et Ecureuil Solidarité. C’est donc une implication totale et multiforme dans le tissu économique et social de la Région, la Caisse d’Épargne Midi-Pyrénées démontrant ainsi son attachement à son histoire et à ses valeurs.

Mais il serait dommage de ne pas mettre en avant la présence de la Caisse dans de multiples soutiens aux structures sportives et culturelles de la région. Rugby, football, tennis …ne sont pas en reste. Le partenariat dans le domaine de la culture avec la ville de Colomiers a été confirmé. Tout comme le dispositif « Esprit musique » directement liées à plusieurs manifestations en lien direct avec les activités musicales.

On se doit de citer le mécénat qui participe à la vie du TNT, de l’ Orchestre du Capitole, d’Odyssud, sans oublier l’association Les Grands Interprètes, et le Pavillon Blanc à Colomiers.

Espace Ecureuil - Exposition Liu Bolin

On finit avec le petit bijou que constitue l’Espace Écureuil, lié à la fondation pour l’art contemporain, référence incontournable de l’art contemporain en Midi-Pyrénées, au succès grandissant depuis sa création en 1999. Avec, pour moi, son “expo“ la plus marquante et réjouissante, celle du chinois Liu Bolin. L’Espace a aussi ses propres partenariats et Actions éducatives.

La Caisse d’Épargne Midi-Pyrénées, c’est donc le rayonnement, par la finance mais au travers, par tout ce qui peut aussi rendre la vie de tout un chacun, plus facile, agréable, riche de bien-être et d’émotions. Cela n’empêche pas d’avoir son petit livret…rouge, sous le matelas !    

Michel Grialou

Caisse d’Epargne Midi-Pyrénées

Mécénat Caisse d’Epargne

Esprit Musique

Partager : Facebook Twitter Email

 


Michel Grialou Plus d'articles de