Close

Soir de match au Comptoir du vin

15 Mai Publié par dans Gastronomie | Commentaires

Un match de foot, c’est encore mieux quand on mange et boit bien. La preuve par l’exemple.

Coup de tête - Jean-Jacques Annaud

Lors de notre dernier déjeuner (extra) au Comptoir du vin, voici quelques semaines, le patron – le lunaire et souriant Emmanuel Marinoni – nous avait demandé mail et numéro de téléphone afin de nous inscrire à sa newsletter quotidienne annonçant le menu du déjeuner. Environ un mois après, nous commençâmes à recevoir la dite newsletter ainsi que des SMS avertissant que l’établissement diffusait certains soirs des rencontres sportives (ballon ovale et rond) valant le détour. De quoi satisfaire notre passion fatiguée mais cependant fidèle pour le ballon rond.

Pour tout amateur de foot à la télé, il y a des règles. La formule «à domicile» avec des amis choisis : pizzas et bières (le vin rouge peut être une alternative) dans un appartement doté d’un écran de bonne dimension et du décodeur ou abonnement adéquat ne déçoivent jamais. Petit plus : on peut insulter (l’arbitre, les joueurs, les commentateurs…) à loisir sans crainte de tomber sous le coup de lois vétilleuses ni de choquer quiconque. Mais la formule à l’extérieur a son charme avec un bar offrant l’effet de groupe et l’esprit «collectif» sans lequel le football n’est pas tout à fait le football.

Sortir de l’ordinaire

Dans ce registre, le Comptoir du Vin possède un atout non négligeable car si le restaurant n’officie qu’à déjeuner, du mardi au vendredi, pour des menus joliment ciselés et à petits prix (13,50, 17,50 et 21 euros), l’endroit propose à l’apéro et le soir une carte de tapas et de hors-d’œuvre qui sortent de l’ordinaire. Outre les traditionnelles charcuteries, on peut ainsi se régaler de petits plats réellement cuisinés que l’on ne trouve pas dans le premier troquet venu.

Chelsea / PSG - Demba Ba

Pour le match, Chelsea / PSG en quart de finale de la Ligue des Champions, en compagnie d’un ami affligé par la naïveté des joueurs parisiens, nous jetâmes notre dévolu sur une grande planche de charcuterie, une portion de croquettes au jambon et une portion de ris de veau, le tout arrosé de deux verres de rouge puis d’une bouteille d’un sémillant brouilly de Christophe Pacalet (car le Comptoir du Vin – contrairement à tant d’autres – n’usurpe pas son nom et affiche une belle sélection de quilles où les vins naturels ont leur place). A deux, l’addition s’éleva à moins de 60 euros, 28 euros par personne pour être précis. Que demander de plus ? Rien, on dit merci. Alors que la Coupe du Monde approche, il sera bien tentant de planter son camp de base au Comptoir du Vin. Cela dit, nul besoin d’être un fan de foot ou de rugby pour poser ses coudes ici. Au fait, ce soir-là, les parisiens ont perdu et ont été éliminé. Les millions du milliardaire russe propriétaire de Chelsea ont eu raison des millions du PSG venus du Qatar.

Christian Authier

Comptoir du Vin – 20, rue du Pont Guilheméry. Tél : 05 61 27 94 34.

Partager : Facebook Twitter Email

 


Christian Authier Plus d'articles de