Close

Altissimo

11 Mai Publié par dans Musique classique | Commentaires

Une fois de plus, la très active association des Clefs de Saint-Pierre bouscule les traditions et joue l’originalité. Le concert de ce mois de mai rend un hommage appuyé à l’un des instruments de l’orchestre trop souvent brocardé, un instrument sur lequel court l’équivalent des blagues belges… un instrument pourtant d’une grande finesse et d’un beau velours, l’alto, ou plutôt, comme l’on devrait l’appeler, le violon alto. Ainsi est invité le 19 mai à 20 h à l’auditorium Saint-Pierre l’ensemble du pupitre d’altos de l’Orchestre National du Capitole.

Les musiciens du pupitre d'altos de l'Orchestre National du Capitole, lors de leur précédente tournée européenne - Ici dans la prestigieuse salle du Musikverein de Vienne

Révisons un peu nos connaissances en la matière ! Très semblable au violon, l’alto fait partie de la famille des instruments à cordes frottées qui composent le tissu conjonctif de l’orchestre symphonique. Plus grand, plus épais, et plus grave que le violon, accordé une quinte en dessous de lui et une octave au-dessus du violoncelle, il joue les intermédiaires entre ses deux voisins. Les grands quatuors à cordes, de Haydn ou Mozart à Bartók, en passant bien sûr par Beethoven, lui réservent un rôle essentiel, celui de la voix (de la voie) médiane. Son timbre caractéristique, plus chaud et plus rond dans le grave que le violon, le destine à la méditation, au chant lyrique, à la confidence, même si la virtuosité ne lui est en rien interdite.

Et pourtant, que de plaisanteries désobligeantes ne doit-il pas subir. Comme cette méchante allusion à la justesse : « Quel est le point commun entre les Beatles et deux pupitres d’altos ? Cela fait plus de 40 ans qu’ils ne jouent plus ensemble ! »

Remercions donc les Clefs de Saint-Pierre de consacrer une soirée complète aux altistes de notre bel orchestre que l’on remarque toujours par la beauté de leurs interventions dans les grandes partitions symphoniques.

Au gré d’œuvres originales du XXème siècle, d’arrangements du grand répertoire, de Bach à nos jours, et d’incursions dans des mondes musicaux parallèles, les douze musiciens présents ce 19 mai à l’auditorium Saint-Pierre des Cuisines souhaitent partager une expérience collective et artistique unique en magnifiant l’instrument qui les fait vibrer depuis toujours. Des pièces de Ichiro Nodaïra, Gordon Jacob, Andres Garcia, Astor Piazzolla, Leonard Bernstein, ainsi que quelques surprises constitueront le programme de cette soirée bienvenue.

Domingo Mujica, Bruno Dubarry, Juliette Gil, Isabelle Mension, Tymoteusz Sypniewski, Gilles Apparailly, Claire Pélissier, Vincent Cazanave-Pin, Maïlyss Caïn, Samuel Joly, Audrey Leclercq, Laura Ensminger, sont les musiciens qui participent à cette soirée. L’alto fait la fête !

Serge Chauzy
Une Chronique de Classic Toulouse

Clefs de Saint-Pierre - AltissimoAuditorium Saint-Pierre des Cuisines
lundi 19 mai 2014 à 20h

Réservation

.

.

Partager : Facebook Twitter Email

 


Serge Chauzy Plus d'articles de