Close

[FESTIVAL ZOOM ARRIERE] Rencontres avec les équipes de film, dimanche 6 avril

03 Avr Publié par dans Cinéma | Commentaires

Zoom arrière 14À l’occasion des 50 ans de sa fondation, la Cinémathèque de Toulouse consacre la 8e édition du festival Zoom Arrière à cet événement. Tout en jouant avec l’année 1964 et le chiffre 50, la programmation revient sur ce qui fonde aujourd’hui la raison d’être d’une cinémathèque de dimension internationale. Toute la programmation du 8e Festival Zoom Arrière est ici

CARTE BLANCHE À NOÉMIE LVOVSKY : à cette occasion, l’actrice et réalisatrice a souhaité réunir sa famille de cinéma : Arnaud Desplechin, Pascale Ferran, Emmanuel Finkiel, Patricia Mazuy, Bruno Podalydès, Céline Sciamma, et revenir sur la conception de cinéma qui les unit.

*

voyages14h, ABC-Toulouse, « VOYAGES », présenté par Noémie Lvovsky et son réalisateur Emmanuel Finkiel
À partir de récits authentiques, sous la forme d’un triptyque entremêlé, entremaillé ; entre mémoire collective et amnésie individuelle, le portrait de trois femmes confrontées à la Shoah. Riwka, 65 ans, Israélienne d’origine polonaise, sur la route d’Auschwitz lors d’une visite organisée. Régine, 65 ans, qui reçoit de Lituanie le coup de fil d’un père qu’elle croyait mort dans les camps. Véra, Russe de 85 ans en voyage en Israël, qui rencontrera Riwka

*

la naissance des pieuvres16h, ABC-Toulouse, « NAISSANCE DES PIEUVRES », présenté par Noémie Lvovsky et sa réalisatrice Céline Sciamma
Un prix Louis-Delluc. Une plongée dans les eaux chlorées de l’adolescence, pures et brûlantes. Côté filles. Une piscine. Un club de natation synchronisée. Trois jeunes filles. La blonde sirène, la ronde piquante, la frêle timide. C’est l’été, il faut bien tuer le temps. En jeu, la perte de l’innocence. Perdre son pucelage. Désirer. Ça veut dire quoi, perdre sa virginité ? Et le désir, comment désire-t-on ? Qui ?… Réponses en actes. Pas un film d’éducation sexuelle, mais un film d’action sentimentale.

*

LES SNETIMENTS17h30, Cinémathèque, « LES SENTIMENTS », présenté par Noémie Lvovsky
François et Edith emménagent dans la maison voisine de Jacques et Carole. Jacques et François sont médecins. François doit succéder à Jacques. Les deux couples sympathisent et Jacques et Edith tombent amoureux… Les sentiments, du trouble à la violence. Truffaut et Pialat, deux oncles de Noémie Lvovsky : « le mélancolique qui aime le spectacle plus que la vie, qui fait des films pour raconter une vie plus belle, plus drôle ou plus romanesque, et l’enragé qui arrache à la vie des bouts de vie tout crus ». Aimer la femme d’à côté, mais vieilliront-ils ensemble ?

*

lady chatterley19h, ABC-Toulouse, « LADY CHATTERLEY », présenté par Noémie Lvovsky et sa réalisatrice Pascale Ferran
Prix Louis-Delluc. Cinq César. Piégée dans une cage dorée sociale – un époux « Sir » mais infirme, un château mais gris et froid –, Lady Chatterley découvre les fourmillements de la vie au contact du garde-chasse du domaine. Un homme rustre qui réveille ses sens. Un homme qui n’est pas de sa condition mais qui la révèle à elle-même. Lady Chatterley est une plante. Elle a besoin de lumière pour s’épanouir, mais ne peut rompre avec ses racines. Et Pascale Ferran la filme comme le vent caresse la nature. Et la nature à l’unisson répond à la sensualité de ce corps en quête de caresses. Les amours interdites d’une aristocrate et d’un garde-chasse.

 

Partager : Facebook Twitter Email

 


Carine Trenteun Plus d'articles de