Close

[FESTIVAL ZOOM ARRIERE] Rencontres avec les équipes de film, samedi 5 avril

02 Avr Publié par dans Cinéma | Commentaires

Zoom arrière 14À l’occasion des 50 ans de sa fondation, la Cinémathèque de Toulouse consacre la 8e édition du festival Zoom Arrière à cet événement. Tout en jouant avec l’année 1964 et le chiffre 50, la programmation revient sur ce qui fonde aujourd’hui la raison d’être d’une cinémathèque de dimension internationale. Toute la programmation du 8e Festival Zoom Arrière est ici

CARTE BLANCHE À NOÉMIE LVOVSKY : à cette occasion, l’actrice et réalisatrice a souhaité réunir sa famille de cinéma : Arnaud Desplechin, Pascale Ferran, Emmanuel Finkiel, Patricia Mazuy, Bruno Podalydès, Céline Sciamma, et revenir sur la conception de cinéma qui les unit.

*

peaux-de-vaches00114h, ABC-Toulouse, « PEAUX DE VACHES », présenté par Noémie Lvovsky et sa réalisatrice Patricia Mazuy
Drame à la campagne. Une ferme du Nord de la France. Une campagne désolée. Deux frères. Gérard et Roland. Ils se saoulent. Et Roland met le feu à la ferme. Un ouvrier y laisse la vie. Case prison. Quand il en sort, Roland revient au pays. Gérard a remonté la ferme. Il s’est marié. Il a une petite fille. Le retour de Roland laisse présager le pire… Le premier film très remarqué de Patricia Mazuy, qui a fait ses classes auprès d’Agnès Varda.

*

camille redouble16h, ABC-Toulouse, « CAMILLE REDOUBLE », présenté par Noémie Lvovsky

Un soir de Nouvel An. Camille a quarante ans. Éric, l’amour de sa vie, le père de sa fille, qu’elle a rencontré à l’âge de seize ans, l’a quittée pour une fille plus jeune. Un 31 décembre, on va commencer une nouvelle année. On commence par finir la précédente dans l’alcool et l’oubli. Camille veut s’oublier dans l’alcool. Elle se trouve projetée dans son passé. De nouveau l’adolescence, les copines… Et Éric. Mais Camille revient du futur. Elle connaît la fin de l’histoire. Et si c’était à refaire… se demande-t-on parfois. Peut-on changer le cours de sa vie ? Le veut-on ?

*

18h, Cinémathèque. RENCONTRE AVEC NOEMIE LVOVSKY ET SES INVITES
Pour sa carte blanche, Noémie Lvovsky a choisi de réunir des réalisateurs et réalisatrices avec lesquels elle partage une certaine conception du cinéma et dont elle se sent proche : Arnaud Desplechin, Pascale Ferran, Emmanuel Finkiel, Patricia Mazuy, Bruno Podalydès et Céline Sciamma. Rencontre et échange avec eux sur leur parcours individuel mais aussi sur ce qui les unit.

*

La-Sentinelle19h30, Cinémathèque. « LA SENTINELLE », présenté par Noémie Lvovsky et Arnaud Desplechin
À l’image de cette tête coupée et réduite à la manière des Jivaros que Mathias découvre dans sa valise, il serait réducteur de résumer ce film phare des années 1990, tant il intègre à son récit des genres aussi différents que le thriller, la chronique sentimentale ou la réflexion politique et historique. Retenons que sur un ton proche de la médecine légale, Desplechin dissèque les entrailles encore chaudes de la guerre froide afin d’autopsier l’Europe de la chute du mur de Berlin. Le cinéma fait le guet et sert de gué ; sentinelle de l’Histoire, il est aussi le pont qui relie le passé au jour d’hui.

**

Une maison close de la fin du XIXe siècle. Ses putains, ses clients, sa tenancière. Sa vie, son œuvre. Un monde clos, théâtre d’ombres, caverne platonicienne. Le monde en vase clos. Derrière les rideaux comme barreaux : le spectacle du monde, le monde qui se donne en spectacle. Un petit théâtre de la cruauté qui s’est paré de splendeur baudelairienne. Noémie Lvovsky y joue la maîtresse de maison. Elle en est l’architecte, la gardienne, la grande ordonnatrice : le double du metteur en scène, disait Bonello
La présentation du 8e Festival Zoom Arrière est ici
Partager : Facebook Twitter Email

 


Carine Trenteun Plus d'articles de