Close

La guerre de l’art

22 Mar Publié par dans Cinéma | Commentaires

George Clooney met en scène dans Monuments Men une étonnante chasse aux œuvres d’art dans les derniers soubresauts de la seconde guerre.

Monuments Men  - George Clooney - Matt Damon - Bill Murray - Bob Balaban - John Goodman

C’est une guerre au cœur de la seconde guerre : sous l’impulsion de Göring, les nazis font une razzia sur les œuvres d’art en s’appropriant aussi bien des collections privées que les trésors des musées nationaux. L’objectif ? Au-delà de l’enrichissement personnel de quelques-uns, il s’agit de constituer le fond du musée pharaonique que le Führer envisage de faire construire à Linz. Après le débarquement en Italie, les Américains, conscients par ailleurs des dégâts provoqués à des sites historiques par les combats, décident de mettre fin à cette spoliation et de récupérer le trésor de guerre des nazis afin de le restituer à ses propriétaires. Eisenhower charge le lieutenant Frank Spokes de monter un groupe pour cette mission. Neuf hommes – directeurs ou conservateurs de musée, architectes, historiens, artistes… – sont alors envoyés à travers l’Europe et vont se retrouver parfois au plus près de l’ennemi…

A l’inverse des grands classiques du film de guerre mettant en scène les exploits d’un commando (Les Douze SalopardsDe l’or pour les bravesInglourious Basterds…), Monuments Men présente l’originalité de s’appuyer sur des non-combattants. De fait, nul lyrisme guerrier ici ni de pyrotechnie spectaculaire. Ainsi, quand ils débarquent sur les plages de Normandie, en juillet 1944, les «Monuments Men» posent tranquillement leurs pieds dans une eau immaculée sous un joli soleil estival. Leur courage sera d’un autre ordre que celui des soldats même s’ils doivent par moments faire face à des Allemands plus ou moins combattifs.

Classicisme hollywoodien

A quoi bon gagner la guerre et vaincre la barbarie nazie si l’humanité doit perdre au passage sa mémoire, son histoire et si les fondations de la civilisation sont détruites ? Une œuvre d’art vaut-elle le sacrifice d’une vie humaine ? N’y a-t-il pas des combats plus essentiels à mener alors que l’Allemagne n’est pas encore vaincue ? Voici quelques-unes des interrogations posées par Monuments Men sans que le film – bon équilibre entre comédie, action et émotion – ne s’enfonce dans la lourdeur didactique.

Monuments Men - George Clooney (réalisateur) - Jean Dujardin

Si le récit s’inspire évidemment de faits réels, George Clooney (coscénariste avec le fidèle Grant Heslov) prend les libertés nécessaires afin de resserrer la dramaturgie (ce commando d’experts de l’art rassemblait en réalité trois cents hommes et non neuf). Campant avec conviction le lieutenant Stokes, le comédien réalisateur s’est entouré d’une solide équipe : Matt Damon, Bill Murray (formidable), Cate Blanchett, John Goodman (toujours un régal), Bob Balaban… Jean Dujardin est moins convainquant et après Le Loup de Wall Street, on se prend à craindre qu’il ne devienne l’inévitable acteur chargé d’interpréter tous les rôles de Français passant par Hollywood… Monuments Men s’inscrit parfaitement dans la lignée des précédentes œuvres de Clooney cinéaste – Confessions d’un homme dangereuxGood Night and Good LuckJeux de dupesLes Marches du pouvoir – qui renoue avec le classicisme hollywoodien de la grande époque tout en revisitant les genres et en se risquant à des scénarios souvent originaux. A voir.

Christian Authier
Un Article de l’Opinion Indépendante

Monuments Men de George Clooney avec George Clonney, Matt Damon, Bill Murray, Cate Blanchett. Durée : 1h50.

Partager : Facebook Twitter Email

 


Christian Authier Plus d'articles de