Close

Les désaxés

04 Fév Publié par dans Danse | Commentaires

Première création de Claude Bardouil pour le Nowy Theatr de Krysztof Warlikowski, « Nancy.Interview » est un duo avec l’actrice polonaise Magdalena Poplawska, où l’on retrouve toutes les obsessions du metteur en scène toulousain. Le spectacle est actuellement présenté à Paris, au Théâtre national de Chaillot.

Nancy.Interview © Magda Hueckel

Créée à Varsovie, « Nancy.Interview » est une coproduction du Nowy Theatr de Krysztof Warlikowski et du Centre de développement chorégraphique de Toulouse. Présenté pour la première fois en France à Toulouse, au printemps dernier, à l’invitation du festival C’est de la Danse contemporaine, le spectacle est aujourd’hui à l’affiche parisienne du Théâtre de Chaillot. Au même moment, Krysztof Warlikowski présente à Paris son « Kabaret warszawski » déjà programmé en France au Festival d’Avignon. Dans la distribution, on retrouve Magdalena Poplawska et le Toulousain Claude Bardouil qui travaille aux côtés du metteur en scène polonais depuis deux ans, notamment en tant que chorégraphe pour ses productions lyriques. Les deux acteurs se sont réunis pour ce « Nancy.Interview », duo coup de poing sur l’Amérique des seventies.

Dans « Désastre, ou la fascination du pire », sa précédente création interprétée par Coraline Lamaison à la Galerie GHP, à Toulouse, Claude Bardouil revisitait le 11 septembre 2001 à travers le prisme de la musique de Radiohead. Il poursuit donc ici son exploration de l’Amérique sur fond de rock et de drogue, en agrippant le destin tragique de Nancy, fiancée de Sid Vicious, le bassiste des Sex Pistols. Nancy Spungen fut retrouvée poignardée dans la baignoire d’une chambre du Chelsea Hotel, à Manhattan, en octobre 1978. Une chambre où la police a retrouvé Sid Vicious à ses côtés, dans un état de choc. Emprisonné, il sera relâché, l’enquête ayant conclu à un règlement de compte entre dealers. Selon le journaliste Nick Kent, c’est pourtant le musicien, en manque de drogue, qui aurait commis le meurtre à la suite d’une dispute avec sa fiancée – alors âgée de vingt ans. Héroïnomane, celle-ci avait entraînée Sid Vicious dans son addiction dès leur rencontre, alors que les Sex Pistols venaient de se séparer. Dès sa sortie de prison, Sid Vicious fut hospitalisé à la suite d’une tentative de suicide, puis retourna en prison après avoir violemment agressé le frère de Patti Smith. Après un nouveau séjour en prison, il meurt d’une overdose dans son sommeil, dans les bras de sa nouvelle petite amie, le 2 février 1979, à l’âge de 21 ans.

Dans « Brad Pitt et moi, portrait d’un européen », son duo avec Manuela Agnesini, Claude Bardouil s’attachait à représenter des personnages foudroyés en pleine jeunesse : d’Achille à Kurt Cobain, une galerie d’icônes consumées en pleine gloire s’offrait aux yeux des spectateurs de cette création réalisée en 2009. Puis, dans « Désastre, ou la fascination du pire », il tentait encore et toujours une nouvelle représentation de la mort avec la lecture de « Suicide Sutra », poème de John Giorno. « »Désastre » c’est comment je me retire du monde et de l’action pour vivre une intensité, tenter une expérience dangereuse comme le suicide. Mais je ne suis pas morbide. Vivre le « Suicide Sutra », c’est tester sa propre fin possible, ça devient fascinant : la fascination du pire», assurait alors Claude Bardouil.

Fidèle à son univers artistique autant qu’à ses obsessions de metteur en scène, il a élaboré pour sa partenaire Magdalena Poplawska un joyau d’intensité dramatique surgi des entrailles d’une actrice en or. Dans des décors de Nicolas Grospierre et Olga Mokrzycka, à la fois sobres et dans le style seventies, et des lumières irradiantes de Katarzyna Luszczyk, « Nancy.Interview » est un trip musical et crépusculaire, un précipité de sensations exacerbées au cœur de la vie d’un couple en chute libre. En totale harmonie, dans un état saisissant d’abandon, les deux interprètes livrent une performance nerveuse et agitée à la gloire de deux étoiles filantes en fusion. Un duo amoureux incandescent et inoubliable.

Jérôme Gac

Nancy.interview », du 4 au 8 février ;
« Kabaret warszawski », du 7 au 14 février.

Théâtre national de Chaillot, 1, place du Trocadéro et du 11 novembre, Paris 16e.
Tél. 01 53 65 30 00.


photo: « Nancy.Interview » © Magda Hueckel

Partager : Facebook Twitter Email

 


Jérôme Gac Plus d'articles de